EPICURES DE L’ANNEE 2022 : DES JURÉS DE GRAND TALENT

Article mis en ligne par · 11 mars 2022

Présidé par André Terrail – propriétaire du groupe La Tour d’Argent- et parrainé par le chef Juan Arbelaez, le jury qui se rassemblera le 17 mai prochain pour désigner les Épicures de l’Année 2022 est composé de membres aux talents reconnus.

Les candidats qui postulent à notre Prix Épicures de l’Année 2022 peuvent être certains que leurs dossiers vont être examinés de près par des personnalités qui font toutes autorité dans leur domaine respectif. C’est donc non seulement un prix attendu parce qu’il valorise tous les professionnels de l’épicerie fine (commerçants, distributeurs…) mais aussi parce qu’il est attribué par un jury prestigieux.

VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER ?  OU NOUS FAIRE CONNAÎTRE UN COMMERCE GOURMET QUI VOUS A SEDUIT ? 
ALORS INSCRIVEZ-VOUS ICI, EN NOUS ÉCRIVANT DIRECTEMENT POUR CONCOURIR DANS UNE DES CATÉGORIES COMMERCES/E-COMMERCE

DATE LIMITE DU DÉPÔT DES DOSSIERS DE PARTICIPATION LE 15 AVRIL 2022

André Terrail comme président

On ne présente plus André Terrail propriétaire de la mythique Tour d’Argent connue dans le monde entier et chef d’entreprise particulièrement dynamique : La Rôtisserie d’Argent ; Le boulanger de la Tour, La Petite épicerie de la Tour sont autant de succès prolongés hors Paris depuis par une succursale à Tokyo, une gamme de produits d’épicerie fine et depuis peu – La Tour d’Argent fermant pour de longs mois de travaux- par différentes « expériences » hors les murs, sur la Seine pour un dîner croisière, dans les caves de la Maison Ruinart ou encore au Château Lafite Rothschild.

André Terrail comme président copyright : Marion Dubier Clarck

Juan Arbelaez comme parrain

Juan Arbelaez copyright : Matthieu-Khalaf

Complémentaire, le regard de Juan Arbelaez promet d’être très enrichissant et nous le remercions d’avoir accepté de parrainer cette cinquième promotion. Le chemin parcouru par ce chef colombien depuis son arrivée en France en 2007 est impressionnant. Belles et bonnes rencontres avec des chefs étoilés pour les bases et une émission de télévision en 2012 – Top Chef- servent de déclencheurs. 

Juan Arbelaez comme parrain copyright : Matthieu-Khalaf

Le premier restaurant qu’il ouvre en propre en 2013 est annonciateur de nombreux autres, tous ouverts avec des concepts forts et conviviaux. Deux livres de cuisine à grand succès, beaucoup d’autres émissions de TV– en tant qu’animateur avec Julien Duboué sur TF1 mais également en tant que chroniqueur et chef invité- lui donnent une visibilité peu commune. En 2014, sa rencontre avec Grégory et Pierre-Julien Chantzios marque une sorte de tournant dans son parcours. Associé aux fondateurs de Kalios il est aujourd’hui à la tête de 11 restaurants dont Vida qu’il a ouvert en 2018 avec Laury Thilleman son épouse , 4 « Yaya », Ma Cocotte, Plantxa, Levain, Streetlab, Bazurto… enfin, il a créé en 2021 sa propre marque d’épicerie fine sud-américaine, responsable et engagée : Amadito.

Deux nouveaux jurés : Florence Cane et Laurent Guez

Florence Cane

Florence Cane qui rejoint notre jury cette année nous fera elle aussi profiter de sa déjà longue expérience du monde de la gastronomie, de l’art de vivre et du luxe. Après avoir débuté sa carrière auprès d’Alain Ducasse avec qui elle est restée 6 ans (elle dirigera pour lui le développement international de sa branche conseils et formations), elle s’est associée au chef Yannick Alléno en 2007 l’année de l’obtention de sa 3e étoile au Pavillon Ledoyen. Ensemble, ils créent le groupe international éponyme qui réalisait, en 2018 lorsqu’elle le quitte, 60M€ de chiffre d’affaires par an. Dirigeante du magazine Yam qu’elle a revendu l’an passé, Florence Cane a lancé le 12 octobre 2021 Milouin, la 1e plateforme e-commerce lifestyle dédiée au monde de la cuisine et de la gastronomie. 

Florence Cane copyright : Stéphane de Bourgies

Laurent Guez

Rédacteur en chef Food au Parisien et aux Echos, Laurent Guez est le « mangeur en chef » du groupe Les Échos Le Parisien. Il pilote pour les deux titres les rubriques consacrées à l’alimentation, à la gastronomie et aux voyages. Ses newsletters « Le Sens de la food » (Les Échos) et « Bien Manger » (Le Parisien) touchent plus de 400 000 gourmands chaque semaine. De 2017 à 2020, il a dirigé « Le Parisien Week-End », le supplément vendu chaque vendredi avec « Le Parisien ». Auparavant, de 2015 à 2017, il dirigeait la rédaction du magazine « Les Echos Week-End », cofondé avec Henri Gibier. C’est donc un grand gourmet qui rejoint notre jury 2022. 

Les jurés qui reviennent cette année

Ferréol de Bony

Responsable des achats et de la logistique à La Grande Épicerie de Paris, Ferréol de Bony s’est attaché au développement de l’enseigne parisienne, rive gauche et rive droite. Un poste stratégique à plus d’un titre, qui fait de lui un observateur particulièrement au fait du marché. En 2016, il a créé avec Angela Intonti la marque La Grande Épicerie de Paris riche dès son lancement de 700 références fabriquées à 99 % par des artisans français. Particulièrement à l’écoute du secteur de la distribution, il observe avec satisfaction la rapidité avec laquelle l’écosystème alimentaire s’adapte à la digitalisation des ventes : chantier auquel il s’est attaqué pour la Grande Épicerie de Paris dont le site Internet ne cesse de progresser en parts de marché. 

Ferréol de Bony

Samy Vischel

Diplômé de l’école hôtelière de Lausanne en 2008, Samy Vischel est entré chez Fauchon un an plus tard et il en est devenu le président directeur général en 2018. Avec des magasins dans le monde entier et une gamme de produits fabriqués en France, le groupe a dû se réinventer en 2020.  De nouveaux produits, de nouvelles boutiques (dont une de 300 m2 à Cap 3000 dans les Alpes Maritimes), de nouveaux corners (Gare Montparnasse), un nouvel hôtel au Japon, une école à Rouen… La marque créée en 1886 continue de porter les couleurs de la France à l’étranger. 

Alessandra Pierini

Après avoir dirigé le restaurant italien à Marseille, Alessandra Pierini a mis le cap sur Paris il y a tout juste 30 ans pour ouvrir dans le 9e arrondissement l’épicerie RAP. Véritable caverne d’Ali Baba, sa boutique devient en peu de temps l’épicerie fine italienne par excellence, secondée en 2018 par La cave de Rap. Passionnée et experte, Alessandra Pierini est également auteure. On lui doit 11 ouvrages dans la collection « Dix façons de préparer » publiée par Les Éditions de l’Épure et elle a co-écrit avec François-Régis Gaudry « On va déguster l’Italie » (édition Marabout) classé 2e meilleures ventes des ouvrages de cuisines en 2021. 

Pascal Mièvre

Pascal Mièvre

Gérant de L’Épicerie Fine Rive Gauche qu’il a acheté avec son épouse Nathalie en 1999 – Pascal Mièvre est devenu une référence pour de nombreux professionnels de l’épicerie fine, qu’ils soient commerçants et producteurs. Petit fils du plus gros torréfacteur d’Algérie qui tenait également une boutique d’épices, marqué par une mère qui lui apprend le goût des bonnes choses : il se retrouve à 20 ans directeur d’un Franprix à Paris. Au fil des ans, après avoir travaillé dans la cuisine, il deviendra gérant de sept magasins alimentaires dans la capitale.  Située au cœur du 7e arrondissement, entre la Tour Eiffel, l’École Militaire et les Invalides, L’Épicerie Fine Rive Gauche propose plus de 2000 références. 

Alexis Roux de Bézieux

Président de la Fédération des Épiciers de France, Alexis Roux de Bézieux s’est intéressé dès 2001 au rôle des épiciers de quartier dans la création du lien social. Il est l’auteur d’un livre sur ce sujet publié en 2008 aux éditions Dilecta : « L’Arabe du coin ».  En 2011, il inaugure à Paris dans le 9e arrondissement le premier magasin Causses qu’il présente comme une alimentation générale de qualité. A la fois boutique, restaurant et cuisine, ce concept novateur s’est développé par la suite avec l’ouverture de 2 magasins supplémentaires, à Paris dans les 1er et 3e arrondissements. La Fédération nationale des Épiciers de France est partenaire des Épicures de l’Année. 

Alexis Roux de Bézieux

Bruno Lecoq et Marie-Edith Lecoq

Directeur de la rédaction du Monde de l’Epicerie Fine Bruno Lecoq a fait la majeure partie de sa carrière dans la presse gastronomique et art de vivre. Il est à l’origine de ce jury qui se renouvèle en douceur chaque année depuis 7 ans. 

Présidente de Le Monde de l’Epicerie Fine, Marie-Edith Lecoq est naturellement impliquée dans l’organisation de ce trophée qu’elle a initié. C’est à ce titre qu’elle participe au débat et au vote.

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.