La Grande Épicerie de Paris célèbre le Portugal

Article mis en ligne par · 1 juin 2022
Comme chaque année, La Grande Épicerie de Paris met à l’honneur un pays étranger. Cette année c’est le Portugal. Comment ? Pourquoi ? Combien de temps ? En charge des évènements commerciaux du grand magasin, Pauline Verdi a répondu à nos questions et partage avec vous quelques recommandations.
LMEF - Pouvez-vous vous présenter et nous dire depuis quand vous êtes arrivée à la grande épicerie et quelle est votre mission ?

PAULINE VERDI – J’ai rejoint les équipes de la Grande Épicerie en juin 2016 et mon parcours a été riche et varié. En effet, j’ai débuté au sein du service Marketing qui, à l’époque, s’occupait notamment de tout le sourcing de produits événementiels et des pop-ups, dans le cadre de nos opérations thématiques. C’est là que je suis tombée amoureuse du Produit !

Puis, après 2 ans au sein de l’équipe Expériences (chargée de la programmation d’événements en magasins visant à faire vivre des expériences inédites et surprenantes), j’ai eu l’opportunité de rejoindre la direction des Achats en tant que Responsable Achats Sourcing et Marque Propre (et de retrouver mon premier amour : le Produit)

LMEF - Pouvez-vous nous parler de l’opération Portugal, nous dire dans quoi cela s’inscrit, comment elle se décide, quel est son impact et jusque quand les clients de la GEP vont voir cette animation ?

P.V – Notre opération « Portugal, quel régal » se tient en magasins et en ligne du 5 mai au 7 juillet. Elle a été pensée dans le cadre de notre planning annuel d’événements commerciaux : il se passe toujours quelque chose à La Grande Epicerie de Paris ! Au-delà des marronniers incontournables (St Valentin, Pâques, Noël,…), on souhaite partager avec notre clientèle des tendances ou des destinations qui ont quelque chose de fort à raconter d’un point de vue alimentaire. Je précise que le planning et les thématiques sont fixés à peu près 1 an à l’avance. En l’occurrence, chaque année, nous avons un rendez-vous « Pays » (soit en Mai soit en Septembre). C’est devenu un rituel très attendu par nos clients qui savent qu’ils pourront y découvrir tous les secrets de la gastronomie d’un pays, en y retrouvant les institutions traditionnelles mais surtout en cassant les codes grâce à un sourcing étonnant.  

L’idée étant de les faire voyager… tout en restant à Paris !

Les Portugais ont une riche culture du chocolat

LMEF - Plus précisément : combien de références et dans quelles familles de produits ?

P.V – C’est pour nous une des opérations les plus importantes en termes de sourcing : plus de 220 références, dont plus de 175 nouveautés (40 marques sourcées directement au  Portugal !). Un large panel de familles est couvert : des épices aux chocolats (5 marques rien que sur les chocolats) ; en passant par les huiles, les conserves de poissons, le snacking salé, les biscuits salés et sucrés, les tartinables sucrés, … sans oublier les bières et bien sûr les vins.

LMEF - Qu’elle est l’identité de ces produits ? Ont-ils des points en commun ? Va-t-il en rester dans les rayons après l’opération ?

P.V – Nous avons souhaité montrer la richesse gastronomique du Portugal en y retrouvant des Maisons ou Produits incontournables (épices, conserves de poissons, biscuiteries traditionnelles, vins de la vallée du Douro, …). Mais aussi casser les clichés en sourçant de jeunes marques ou des produits plus « inattendus » que l’on ne relieraient pas au Portugal de prime abord. Par exemple, on peut citer notre belle sélection de chocolats : la fève de cacao a été importée en Europe par …. Les Portugais ! ils ont donc une riche culture du chocolat, travaillé en bean to bar. Nous avons sélectionné 5 maisons pour l’opération.

Nous avons également une très jolie sélection d’huiles d’olive : là encore, plus de 5 marques sélectionnées pour avoir un large panel représentatif de ce beau produit (allant du petit bidon traditionnel à la belle bouteille effet cadeau) ; quand on pense Huile d’olive on pense surtout Italie ou Espagne, or le Portugal se défend de mieux en mieux dans cette catégorie notamment grâce à de très belles cultures au Nord du Pays. 

 

Ce qu’ils ont en commun : être bons (primordial) , êtres beaux (appréciable en rayon, et car cela peut faire l’objet d’idées cadeaux) , et avoir une histoire à raconter (chaque Marque a été sélectionnée après l’étude de son histoire…) : nous sélectionnons des produits qui ont du sens. 

 

Enfin, nous n’avons pas encore de rayon « Portugal » à la Grande Épicerie de Paris mais le but est d’en créer un ! Nous allons donc identifier, à l’issue de l’opération, les best sellers et incontournables qui rejoindront ce nouveau rayon.

LMEF - Si vous deviez donner des conseils à des commerçants indépendants qui réfléchissent à l’idée une animation de ce type en boutique : à quoi doivent-ils penser en priorité ? Les erreurs à ne pas faire ? La durée idéale ?

P.V- Lorsque l’on souhaite mettre à l’honneur la gastronomie d’un pays, il faut surtout faire attention à ne pas tomber dans les clichés. C’est important de valoriser les traditions, les incontournables, mais ce qui fera la différence sera le twist apporté par le sourcing de petites pépites : à travers des start-ups ou des jeunes marques qui ont-elles-mêmes pour objectif de dépoussiérer les codes. En terme de durée, je préconise au moins 4 semaines (et maximum 9) : il est important que l’opération ne soient pas trop courte afin de laisser le temps aux clients de découvrir tous les produits, de passer…Et de revenir !

Propos recueillis par Bruno Lecoq

Contact : 

Responsable Achats Marque Propre & Evénements Commerciaux pverdi@la‑grande‑epicerie.fr

crédit photo @La Grande Epicerie
Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.