L’e-commerce français n’a pas bénéficié de l’effet « gilets jaunes »

Article mis en ligne par · 5 février 2019 ·

Si elles ont à nouveau progressé en France l’an dernier, de 13,4 %, pour atteindre 92,6 milliards d’euros, les ventes sur internet n’ont pas bénéficié de reports d’achats du fait des blocages de magasins physiques par les gilets jaunes. Au contraire, la Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad) constate « un léger fléchissement de la croissance dû au contexte social », avec une hausse des ventes de 8 % « seulement » en décembre 2018, contre respectivement +16 % et +14 % en octobre et novembre.

« L’impact de ce ralentissement sur le chiffre d’affaires annuel est estimé à 0,7 point de croissance, soit environ 600 millions d’euros », évalue la Fevad, qui note toutefois que l’effet « semble avoir été plus modéré sur les sites leaders ».

Porté par l’augmentation du nombre des sites marchands (+ 12,6 % à 194 000 sites en 2018) et des actes d’achat, l’e-commerce devrait progresser de 12,6 % en 2019, pour passer haut la main la barre des 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires, prévoit la Fevad.

Source : FEVAD, réunion annuelle du 5 février 2019

 

A lire dans notre prochain magazine, le N°35, notre rubrique Stratégies « Les magasins à l’épreuve des gilets jaunes… » un bilan qualitatif de décembre 2018, ciblé sur les épiceries fines.