Le Comptoir des Abbayes ouvre une deuxième boutique

Article mis en ligne par · 19 septembre 2013

Ouvert il y a cinq ans dans le 9e arrondissement de Paris, le premier Comptoir des Abbayes affichait déjà un concept fort et original. Anciens libraires installés à Rome, Sylvie et Jean-Claude Génin ont mûrement réfléchi à leur retour en France. « Le monde des abbayes nous intéressait depuis toujours, raconte Sylvie Génin, et nous savions ce que nous voulions en ouvrant notre premier magasin rue Fléchier. Il ne s’agissait pas de faire du prosélytisme, mais de nous concentrer sur une offre de produits sélectionnés auprès de communautés religieuses. 

Notre passé de commerçants a joué en notre faveur… ». Un « plus » non négligeable en effet, puisqu’il a d’abord fallu instaurer un climat de confiance et payer comptant les différents fournisseurs. Boissons, alimentation mais aussi produits de beauté et d’artisanat – pas d’objets religieux –, l’offre du Comptoir, qui réunit aujourd’hui la production d’un peu plus de

75 monastères et abbayes, s’est largement étoffée.Principalement de France, mais pas seulement puisque l’on trouve en rayons des produits venus de Belgique, d’Italie, d’Espagne, de République Tchèque et même de communautés implantées au Cameroun (plantation de café des moines du monastère de Koutaba) ou encore d’Inde du Sud, avec la communauté des cisterciennes installée au Kerala.

Une table d’hôtes bien accueillie

La clientèle ? « Elle est très diversifiée, constate Sylvie Génin. Nous avons bien sûr des Catholiques mais pas exclusivement, nous avons aussi une importante clientèle de quartier ainsi que de nombreux touristes. Ils sont tous en quête de produits originaux, sains et, certainement, sensibles à cet univers, souvent évocateur de souvenirs d’enfance. »
Plutôt socialement favorisés, ils ont entre 40 et 50 ans et dépensent en moyenne 19 € par visite, avec une pointe de fréquentation en décembre, qui représente à lui seul trois mois de chiffre d’affaires, et une préférence marquée pour les gâteaux secs et les élixirs végétaux. Fort de ce succès, le Comptoir des Abbayes a ouvert
en avril dernier une nouvelle boutique dans le 1er arrondissement, au 23, rue des Petits-Champs. Plus spacieux que la boutique du 9e, mieux ordonnancé, cet espace profite d’une table d’hôtes qui permet de déguster les produits sur place. L’initiative plaît puisque cette table génère d’ores et déjà entre 20 et 25 % du C.A. de ce nouveau point de vente. Ce bon accueil donne des idées à Sylvie et Jean-Claude Génin qui réfléchissent déjà à un prochain développement et pensent ouvrir leur site internet à la vente en ligne.

Contact
www.comptoir-des-abbayes.fr

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.