Les 1001 idées fruitées de Popol

Article écrit par · 29 avril 2014 ·

Il y a quelque quarante ans, les sorbets de Chez Popol faisaient déjà fureur auprès des gourmets des Lecques et alentours. Depuis, richard Daumas a décliné son expertise du fruit sur un catalogue riche de 248 références, toutes plus créatives et savoureuses les unes que les autres. L’oncle Paul, dit « Popol », n’aurait sans doute jamais envisagé pareille postérité, mais son neveu, Richard Daumas, a visiblement bien fait les choses. En 1977, c’est pour lui rendre hommage qu’il ouvre à son (petit) nom, sur le port des Lecques, dans le Var, une échoppe de glaces et de jus de fruits. La façon dont il travaille la pulpe de fruits confère à ses produits une qualité qui va bâtir la notoriété de Chez Popol bien au-delà de ce petit coin de côte provençale, notamment chez les restaurateurs. Richard Daumas se dit alors qu’il y a sans doute là matière à décliner ce savoir-faire. L’esprit de créativité, une bonne dose d’audace aussi font le reste. à la fin des années 1990, la première application est la bonne, à savoir des préparations à base de vinaigre d’alcool et de pulpe de fruits ou de légumes riches en saveurs du Sud : à la framboise, à la mangue, au cassis, à l’abricot, à la figue, mais aussi à l’ail, au poivron rouge, à la courgette et autres tomate basilic. Cerise sur le gâteau, pour mieux se différencier, il se dote d’une approche packaging originale avec une bouteille personnalisée à bouchon mécanique. Les grands chefs (Bocuse, Loiseau,…) adorent cette nouvelle génération d’aides culinaires, le commerce haut de gamme aussi. Une unité de production voit le jour à Saint-Cyr-sur-Mer, la société grandit (de 20 à 30 personnes au gré des saisons) et le catalogue ne cessera dès lors de s’étoffer.

En 2014, c’est donc une dizaine de gammes que signe L’Artisan Popol, allant des soupes aux compotées en passant par les confits, les sirops et les plats préparés. Des recettes souvent uniques et toujours fortes en caractère, à l’image d’ailleurs de leur créateur. Car, malgré le succès acquis à l’échelle nationale, Richard Daumas n’entend pas pour autant se galvauder : « Nous sélectionnons les points de vente avant tout sur la base d’une qualité relationnelle. L’humain est très important. En contrepartie, nous leur promettons une sorte d’exclusivité locale. » L’originalité et la haute qualité de l’offre d’un côté, la garantie de non-concurrence de l’autre : c’est le double effet Popol. Et à ce jour, il a fait mouche partout où il passe.

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer