Les Français et l’apéritif après la pandémie

Article mis en ligne par · 4 mai 2022
Le Syndicat des Apéritifs à Croquer a souhaité analyser la façon dont se redessine le rapport des Français aux apéritifs, au moment où leurs vies commencent à reprendre un cours normal.

Alors que la pandémie a réduit et recentré la vie sociale sur les liens « forts » (famille, amis, proches), il s’agissait notamment de pointer les tendances relatives à l’émergence de nouveaux rituels ainsi qu’au plaisir de recevoir. Pour y répondre, le Syndicat des Apéritifs à croquer a mené via L’Obsoco une étude quantitative auprès d’un échantillon de 1 000 personnes représentatives de la population française entre le 17 et le 23 mars 2022 dont voici les principaux résultats.

L’apéritif, un emblème de la convivialité « à la Française »

La pratique de l’apéritif se révèle comme une habitude bien ancrée chez 90 % des Français qui en organisent à leur domicile et pour 32% plus régulièrement, une fois par semaine ou plus. La fréquence est particulièrement affirmée chez les CSP+, les 25-34 ans et les hommes.

L’apéritif est un vrai ciment relationnel. Vecteur de lien social, 60% des Français interrogés le prennent accompagnés, majoritairement avec des amis ou proches (96%), leurs conjoints (89%) et leur famille (87%). La pratique de l’apéritif en solo, relevée chez 40% des répondants, semble ne renvoyer qu’à des moments très occasionnels.

Convivialité et partage sont les principaux moteurs pour organiser un apéritif à son domicile. Les répondants classent en premier « le fait d’être ensemble, avec ses proches » (54% des Français), « le fait de vivre un moment de convivialité, de rigolades » (52%), et enfin le « plaisir de partager et d’échanger avec ses proches ou convives » (46%). Les motivations individuelles arrivent en second plan : « vivre un moment de détente, décompresser » (38%), « lâcher prise pour rompre avec leur quotidien » (18%) ou « se faire un petit plaisir avant le repas » (13%).

Plusieurs « moments apéro » dans la vie des Français

La pratique de l’apéritif est devenue plurielle avec une diversité de formats de « moments apéro ». En tête se classent les « apéros en famille » (66%), suivis des « apéros dinatoires » (48%), des « apéros liés à des événements particuliers » (47%), « en vacances » (45%), « en fin de semaine » (45%) particulièrement prisé des télétravailleurs.

D’autres moments se sont également installés dans les habitudes des Français, tels « l’apéro devant un film ou une série » (22%), « l’apéro avant une soirée » (19%) en pointe chez les jeunes, ou « lors d’une soirée jeux » (13%). « L’apéro visio », né dans le contexte sanitaire, est un rituel qui perdure chez 7% des Français.

Les apéritifs à croquer, indissociables d’un apéritif idéal

Pour 9 Français sur 10, les apéritifs à croquer sont les compagnons indispensables qui composent un apéritif idéal. Les préférences des répondants pour composer l’apéritif idéal se portent dans un mouchoir de poche vers les biscuits salés (39%), les tuiles (37%), les graines et fruits à coque non salés (36%) et les soufflés (36%). Les consommateurs apprécient également les graines et fruits à coques préparés salés, grillés et aromatisés (28%), les tortillas (27%), les fruits secs (26%), les bretzels (26%) et enfin les produits salés apéritifs à base de lentilles ou de légumes (22%).

L’idéal des produits à consommer lors d’un apéritif à domicile renvoie avant tout à un plaisir qui s’entend comme convivial et universel. Le fait que « le produit plaise à tous » (55%), « qu’il soit agréable à déguster – plaisir du goût et de la texture » (48%) et qu’il soit « facile à partager » (43%) se rangent largement en premier. Sont appréciés également le fait « qu’il ne nécessite pas de préparation » (25%), « qu’il apporte de la variété et du choix » (20%).

Zoom sur le marché des apéritifs à croquer

Biscuits, crackers, bretzels, tuiles, tortillas, soufflés, cacahuètes, pistaches, noix de cajou, amandes et autres graines…

Les apéritifs à croquer restent incontournables pour plus de 97% des Français, pour un budget annuel moyen de 68 € par foyer en 2021.

www.aperitifsacroquer.fr

Méthodologie

Les données de l’étude quantitative s’appuient sur une enquête réalisée en ligne auprès d’un échantillon de 1 000 personnes représentatif de la population de France métropolitaine âgée de 18 à 75 ans.

L’enquête a été réalisée en ligne par L’ObSoCo sur le panel Respondi du 17 au 23 mars 2022.

La représentativité a été établie suivant la méthode des quotas selon les critères suivants : âge, sexe, région, taille de l’agglomération de résidence et de la catégorie socioprofessionnelle. À l’issue du terrain de l’enquête, les données ont été redressées sur l’ensemble des critères ayant servi de quotas afin de pallier les écarts résiduels entre la structure de l’échantillon et celle de l’ensemble de la population.

 

source : Etude 2022 Le Syndicat des Apéritifs à croquer / L’ObSoCo

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.