100212_EU_Organic_Logo_IsoC

Les Français veulent plus d’info sur la bio

Logo Agriculture Biologique

Plus de 9 Français sur 10 continuent de faire confiance au label AB mais la moitié d’entre eux se disent mal informés sur l’agriculture biologique, selon le 19è Baromètre de l’Agence Bio.

L’Agence Bio vient de publier son Baromètre annuel de consommation et de perception des produits biologiques en France. Ce sondage représentatif confirme que le label Agriculture Biologique (AB) garde une bonne image. Celui-ci est en effet connu de 94 % des Français, dont 91 % lui font confiance. Ces scores sont semblables à ceux des années précédentes. lls rassurent dans l’actuelle période où la consommation de produits bio ralentit. «  Pour une large majorité des Français, le bio est une filière d’avenir : outre la contribution à la préservation de l’environnement (87%), de la biodiversité et des bienfaits pour leur santé (82%) les Français sont également de plus en plus convaincus que l’agriculture biologique est une source d’emplois sur le territoire (76%) « , souligne L’Agence Bio. Le bio continuerait d’ailleurs de recruter de nouveaux consommateurs : ils seraient 11 % à avoir acheté leurs premiers produits bio l’an dernier contre 15 % en 2020.

L’influence des nouveaux labels

Toutefois, le Baromètre témoigne aussi d’un « besoin criant d’information des citoyens« , analyse Laure Verdeau, directrice générale de l’Agence Bio. Une courte majorité seulement déclare détenir assez d’informations sur l’origine des produits bio et leur impact sur la santé et l’environnement. À peine plus de quatre Français sur dix en pensent autant de leur niveau de connaissance du contrôle contrôle des produits bio et de la réglementation (voir graphiques ci-dessous)… Les débats autour de la fameuse « obligation de moyens mais pas de résultats » ont manifestement marqué l’opinion. Les marques et labels  » comme Zéro Résidu de Pesticide qui revendiquent une partie de la certification AB sans l’appliquer en totalité  » ont marqué des points, admet la dirigeante.

La tentation d’en acheter moins

Ce manque d’informations pourrait contribuer à obscurcir les perspectives de consommation du bio. Si 12 % des Français consommateurs de bio déclarent vouloir augmenter leur consommation à l’avenir, l’étude souligne une légère baisse du nombre de consommateurs quotidiens qui souhaitent maintenir leur niveau d’achats en produits bio (77 % en 2021 contre 80 % en 2020). Ils ne sont toutefois que 9 % à souhaiter le restreindre. Laure Verdeau appelle de ses voeux le lancement d’une  » grande campagne d’information globale, pour répondre (…) aux besoins d’information des Français sur les garanties et bienfaits du bio. « 

L’envie d’en trouver au resto

Les questions qu’ils se posent amènent les consommateurs à privilégier l’origine française des produits (93 % le disent). Et aussi à fréquenter un peu plus les circuits courts. Ainsi, les achats bio en grandes surfaces reculent pour la deuxième année consécutive (69% en 2021 après 74% en 2020 et 77% en 2019) au profit des marchés locaux (35% en 2021 contre 26% en 2020) et des achats effectués directement auprès des artisans (31% contre 25% en 2020). Enfin, les consommateurs ne se satisfont pas de la quasi-absence du bio hors domicile. Ils souhaitent trouver du bio en restauration scolaire (82 %), d’entreprise (75 %) et commerciale (74 %). Un autre signe encourageant pour la bio.

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Inscrivez-vous à notre newsletter