Les Passions de Manon : le succès d’une pionnière – Saint-Hyacinthe (Québec)

Article mis en ligne par · 6 décembre 2018 ·

passions de manon monde epicerie fine

Installée dans un ancien café-théâtre du centre de Saint-Hyacinthe au Québec, Les Passions de Manon est sans conteste l’épicerie fine la plus dynamique de cette partie du Canada. La responsable de ce succès ?

Manon Robert, une amoureuse des bons produits. Conviviale, curieuse, enjouée et pleine de projets, Manon Robert a fait des Passions de Manon – plus de 800 m2 et 10 000 références – une véritable institution dans le domaine de la gourmandise. Acquis jeune, alors qu’elle gardait les enfants d’un expatrié français, son goût pour notre gastronomie ne l’a jamais quitté et l’envie de la faire découvrir au plus grand nombre est rapidement devenue son projet de vie. “J’étais jeune et curieuse se souvient-elle et pour moi il était vraiment important de goûter à tout. À l’âge de treize ans, j’ai commencé à cuisiner tout ce que les Français concoctaient.” Après avoir beaucoup voyagé en Europe mais aussi en Afrique, après avoir beaucoup goûté et noté soigneusement chacun de ses coups de coeur, Manon Robert ouvre donc une première boutique en 1999 puis déménage à Saint-Hyacinthe en 2008, à deux pas du plus vieux marché public du Canada.

Des souvenirs de voyages en rayons 

passions de manon monde epicerie fine“J’ai beaucoup voyagé dit-elle, je suis abonnée à nombre de magazines et je me suis organisée pour connaître le plus de producteurs possible. Dès qu’un produit me plaît, j’en donne les références aux importateurs car ils sont habitués à traiter avec les douanes.” Parmi les près de 200 fournisseurs qui constituent son offre, on compte 70 Français rencontrés en France mais également croisés sur la toile via les réseaux sociaux ou le site Internet de la boutique. Quel accueil rencontrent leurs produits ?

IMG 0147“Pour les clients qui voyagent remarque Manon, il n’y a pas de problème parce qu’ils savent de quoi il s’agit. Ce qui est plus compliqué, c’est qu’au Québec, le mot épicerie est associé à un petit supermarché avec des produits de la grande distribution et nombreux sont encore les consommateurs qui n’arrivent pas à faire la différence entre épicerie et épicerie fine.”

Pour les aider, Manon a donc une arme fatale : la dégustation. Elle a conservé le petit comptoir de l’ancien restaurant pour en faire le point stratégique de son commerce. Elle y entrepose huiles et vinaigres pour les faire goûter en comparant sa démarche à une vente de chaussures qu’il faut obligatoirement essayer avant d’acheter ! “Et puis, souligne-t-elle, je continue à me battre pour montrer aux gens ce qu’est une épicerie fine et qu’elles ont lieu d’exister. Ici il n’y a pas de rayon charcuterie ou fromagerie comme on peut en trouver dans la plupart des épiceries du Québec et c’est un peu la difficulté à laquelle je dois faire face, les gens n’ayant pas l’habitude d’une telle configuration. Ma vocation est vraiment de conserver mon métier d’épicière et non d’élargir mon offre avec la vente de viande ou fromage précise-t-elle encore.”

La bonne idée

Passion Manon Weekend Vs1 Juillet 18“Le week-end à Manon” organisé une fois par an, à l’automne. C’est le plus gros événement de l’établissement et il mobilise plus de 8 000 personnes !

Pour l’occasion, la rue est barrée, un tapis rouge est dressé et une multitude de stands de dégustation sont installés. Cette année, 36 producteurs venus du monde entier ont répondu à l’appel.

 

 

Découvrir l’épicerie fine en vidéo

 

Les Passions de Manon

1660 rue des Cascades

Saint-Hyacinthe, Québec

Tél. +1 450 250-6423

Page Facebook