celia-rennesson-avril-2019

Réseau Vrac teste le réemploi des emballages amont

Réseau Vrac, l’association des professionnels de la vente en vrac aux particuliers, lance « Hub Vrac ». Cette plateforme de nettoyage, reconditionnement et réemploi des emballages de produits vrac utilisés en amont de la filière est en test en Ile-de-France. Le pilote a démarré début février 2021. Vingt acteurs sont engagés dans le projet. Ils se répartissent sur l’ensemble de la filière (9 commerçants, 6 fournisseurs, 4 prestataires externes, 1 place de marché).

Ce projet pourrait, s’il se généralisait aux autres régions, réduire la production massive d’emballages jetables de conditionnement de produits vrac. Un enjeu pour la filière. « Si du côté des consommateurs, la vente en vrac permet de réduire les déchets d’emballages, les produits vrac que l’on retrouve dans les commerces ont été, eux, livrés dans des emballages en plastique, en carton, en kraft… rarement réemployables et parfois même non recyclables », décrit Célia Rennesson, directrice de Réseau Vrac. Dès sa naissance, la filière s’est donc donné pour objectif de contribuer à la réduction des déchets d’emballages jetables tout au long de la chaîne et pas seulement au moment de l’acte d’achat en magasin.

Des hubs régionaux

Faute de solutions existantes généralisables au niveau national, le groupe de travail (GT) réuni par Réseau Vrac a imaginé des « Hubs Vrac régionaux ». La société Petrel, coanimatrice du GT, met à disposition une plate-forme digitale dédiée au suivi du réemploi des emballages. Son équipe s’implique également dans la coordination des opérations circulaires entre les acteurs. La place de marché WeBulk sert de support au pilote et prend en charge le coût d’une première expérimentation.

O.C

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Inscrivez-vous à notre newsletter