Tomates : comment les booster avec des produits d’épicerie fine ?

Article mis en ligne par · 10 juin 2022
L’arrivée des beaux jours va de pair avec le retour de la tomate dans les assiettes. Salade, gaspacho ou encore tarte à la tomate : voici quelques suggestions de produits qui réveilleront ces trois recettes sans dénaturaliser le goût de la tomate.

En poussant la porte d’une épicerie fine, les consommateurs viennent chercher des références inédites, des produits que vous avez soigneusement sélectionnés mais également des conseils culinaires pour égayer leurs recettes et leurs assiettes.

Avec la saison estivale qui débute, c’est le moment idéal pour identifier une sélection de produits originaux d’épicerie fine qui pourraient faire la part belle aux tomates !

Comment donner de la vie à une salade de tomates ?

Rien qu’avec une bonne huile d’olive et quelques pincées de fleur de sel aromatisée ou non, on peut sublimer une salade de tomates. Cette combinaison simple peut à elle seule révéler toute la saveur de tomates gorgées de soleil. Pour l’huile olive, on imagine une première récolte qui par sa verdure et sa vivacité parfume instantanément la salade de tomates de notes acidulées voire légèrement amères (on trouve d’excellentes références chez Olio Di Serra ou encore Parcelle 26…).

Côté fleur de sel, naturelle et de grande qualité, elle donne une touche visuelle cristallisée et un côté croquant en bouche. Côté sels aromatisés, plusieurs propositions plus moins atypiques peuvent faire partie de l’équation : fleur de sel au thym et au romarin (L’Épicerie de Provence), fleur de sel à la coriandre et au citron (Quai Sud), fleur de sel et piments d’Espelette (Maison Arostéguy) ou sel à la truffe d’été (La favorita) ou encore aux épices grillées au mélange de sésame, cumin, coriandre, ail et fenugrec (Terre Exotique).

 

Pour les adeptes de vinaigrette, la touche d’originalité peut être amenée soit par la moutarde, soit par le vinaigre. Du côté des moutardes, une recette aux figues (Moutarde Pommery, Domaine des Terres Rouges…) donne de la douceur, une recette au thym et au citron (Savor & Sens) ou encore au mojito (Reine de Dijon) donnera du pep’s. Martin-Pouret propose une moutarde aux cornichons croquants, une surprise gustative qui trouve toute sa place dans une vinaigrette.

 

Du côté des vinaigres, pour accompagner l’huile d’olive première récolte, n’hésitez pas à proposer un vinaigre de fruits à la framboise, à l’abricot ou encore à la cerise (Clovis France, Le Petit Bio…) pour ajouter un petit côté « sucré-salé ».

 

On peut incorporer quelques olives, pourquoi pas de belles et charnues olives noires de Nyons AOP, elles apportent un petit goût de sous-bois et de chocolats, surprenants et succulents.

Pour les addicts aux graines, quelques marques proposent des mélanges prêts à l’emploi (Savoureuse Compagnie, Kalios, Le Comptoir Colonial…). Projecteur sur le mélange Dukkah, un assemblage de noisettes, de sésames, de graines de coriandre, de cumin, de fleur de sel et d’herbes fraîches, qui remplacerait presque la vinaigrette !

 

Et enfin, en touche finale, on peut installer des fleurs comestibles qui égaient le bord des assiettes et impressionnent à coup sûr les convives !

Comment donner de l’originalité à une tarte à la tomate ?

De l’on soit plutôt tarte fine ou tarte gourmande agrémentée de mozzarella en alternance avec les tomates, on peut tapisser le fond de tarte d’une tapenade d’olives, d’une tartinade de légumes (Coupable Tartinable, L’Oustau de Camille, Les Délices de l’Ogresse, Albert Ménès, Les Niçois…), de moutarde ou encore de miel, à choisir en fonction de l’envie du moment.

 

Une fois sortie du four, on peut parsemer d’herbes sèches. On a pensé aux feuilles de combava séchées et concassées (La Plantation), qui viendront rencontrer la tarte à la tomate encore chaude pour lui apporter un léger goût de citronnelle.

 

Pour accompagner une tarte à la tomate encore fumante, rien de mieux que des sardines, ou des filets de maquereau. Aujourd’hui, de nombreux producteurs proposent des recettes surprenantes telles que les filets de sardine à la créole de La Perle des Dieux avec sa marinade au vinaigre de vin blanc et de Xérès, à l’ananas et aux raisons secs ou encore l’émietté de maquereaux aux poivrons jaunes et aux olives vertes de La Paimpolaise…

 

Pour les végétariens, on peut accompagner la tarte encore chaude d’antipasti de légumes : mix de légumes, aubergines, poivrons, artichauts ou encore poivrons cerises fourrés au fromage.

Comme donner du pep’s à l’incontournable gaspacho estival ?

Rien de plus simple ! On peut glisser une cuillère – ou plus en fonction des goûts – de sauce au piment dans la préparation. Plus subtil mais tout aussi efficace, le Zathar apporte en quelques secondes du corps au gaspacho grâce à son assemblage d’épices, de thym et de sésame (Terroirs du Liban, Terre Exotique…).

 

Une fois le gaspacho servi dans un joli contenant, on peut rajouter un filet d’huile d’olive à l’ail noir (allez voir du côté des marques Vignolis ou Maison Boutarin) et bien sûr une pincée de thym ou de basilic séchés.

 

Pour l’accompagner, pourquoi ne pas suggérer une terrine à servir avec des pickles et quelques toasts grillés ! Côté condiments, on peut rester classique et miser sur les pickles pour l’originalité. On a pensé aux pickles bio aux graines de moutarde et vinaigre de cidre chez Les 3 Chouettes qui croquent sous la dent et donnent une touche d’acidité qui réveille le palais. Chez Pikoù Panez, on trouve même des pickles de courgettes ou de choux romanesco pour changer un peu.

 

Enfin côté biscuits, on a l’embarras du choix : sablés, mini focaccias, toasts, gressins, il y en a à tous les goûts et pour tous les goûts !

Laura Margis
Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.