bio-naturgie-favol

2005 : le pionnier de la bio Naturgie et le spécialiste du fruit noble Favols se rejoignent

Parti du fruit, Favols a développé son propre savoir-faire de confiturier avant d’être racheté en 2005 par Jean Verdier, fondateur du transformateur bio Naturgie. Après le retrait de ce dernier, les positionnements respectifs de Favols et Naturgie devraient être préservés.

Implantée à Bias dans le Lot-et-Garonne, Favols a été créée en 1966 par Pierre Chabrié, pruniculteur. Au départ, l’entreprise faisait des confitures premium à partir de fruits issus de l’agriculture conventionnelle. Dans les années 1970, elle est pionnière d’un procédé de cuisson douce sous-vide à basse température qui préserve la saveur, la texture et la couleur des fruits, et qui permet de produire des confitures sans colorant ni arôme ou conservateur.

Favols a connu un rapide succès initial grâce à l’obtention du prix de la meilleure confiture à l’export qui lui a ouvert des portes aux États-Unis. Parallèlement à l’implantation de la marque Favols dans le réseau des épiceries fines, l’entreprise a développé une forte activité de sous-traitance pour d’autres marques. Elle a ainsi longtemps produit les confitures Fauchon et fabrique aujourd’hui pour Mère Poulard et Hédiard.

Des réseaux de distribution distincts

Jean Verdier

Les premières productions bio de Favols datent de la fin des années 1980. Elles sont notamment destinées à Naturgie, entreprise de distribution en gros de produits bio fondée en 1985 par Jean Verdier, un fils d’agriculteurs du Sud-Ouest et pionnier de la bio, inspiré par l’agronome écologiste René Dumont. En 2005, ce dernier rachète Favols, devenu le principal fournisseur des confitures et préparations de fruits à la marque Saveurs Attitudes de Naturgie. Depuis, les deux sociétés ont continué à développer des synergies produits, telle que la création de la marque Saveurs Attitudes Gourmet en 2015 ou Favols Les Bio en 2016, mais les deux ont conservé leurs propres marchés : les spécialistes bio pour Naturgie, les épiceries fines pour Favols.
Début 2019, Jean Verdier a pris sa retraite en cédant Naturgie et Favols à Natimpact, un consortium composé du fonds “vert” néerlandais Triodos, associé majoritaire, et de Didier Suberbielle, ex-directeur général de Nutrition & Santé, et de Frédéric Grünblatt, cofondateur de Vitafrais. Didier Suberbielle a été nommé président de Natimpact (lire son interview p. 41).

Renforcer le positionnement de chaque marque

Philippe Blanc

Le groupe entend désormais rééquilibrer le partage de son activité entre la sous-traitance et ses marques, en renforçant celles-ci “sur leurs réseaux de distribution respectifs”, explique Philippe Blanc, directeur général de Naturgie Favols. Saveurs Attitudes “est appelée à se premiumiser”, dévoile Didier Suberbielle. Favols Les Bio a de son côté revu l’ensemble de ses packagings pour se rapprocher encore plus des codes de l’épicerie fine.
La dimension grossiste de Naturgie devrait de plus être renforcée en bio, tandis que Favols envisage la possibilité de mutualiser sa distribution “avec trois ou quatre marques très premium et complémentaires à la nôtre”, confirme Philippe Blanc. Labellisé Bio Entreprise durable depuis deux ans, le groupe entend accélérer sa croissance sans trahir la promesse de Naturgie : “la bio alliée à la gourmandise”.

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Inscrivez-vous à notre newsletter