2017-2018 : L’intérêt pour le made in France devrait aller en augmentant

Article mis en ligne par · 12 avril 2017

Selon une étude réalisée par Les Cahiers de la Consommation*, la croissance française devrait connaître une légère accélération en 2017-2018 (+ 1,4 % en 2017 puis + 1,5 % en 2018 après 1,1 % en 2016). Dans ce contexte, les consommateurs devraient accorder une attention toute particulière à la qualité des produits et services qu’ils consommeront. Ils seront de plus en plus prêts à payer plus cher pour la dimension responsable. Ainsi, le made in France est aujourd’hui perçu par les consommateurs comme un signe synthétique de qualité, au même titre que la marque ou les labels. L’intérêt que manifestent les Français à son égard a progressé de 7 points entre 2008 et 2016 pour atteindre 75 % de consommateurs motivés par l’achat un produit fabriqué en France. Cette croissance a été particulièrement forte chez les plus jeunes consommateurs (+ 10 points parmi les 18-24 ans, + 15 points parmi les 25-34 ans), même si les plus âgés restent les plus motivés par l’origine du produit. Plus expérimentés, les consommateurs de plus de 45 ans vont également tenir compte d’éléments objectifs comme la renommée du service après-vente, ou de la recommandation d’une association de consommateurs. L’intérêt pour les dimensions de qualité tend à croître avec l’âge.

*Source : Crédoc, Enquête « Tendances de consommation » 2016.
Les Cahiers de la Consommation issus de la collaboration entre PAIR Conseil, spécialiste des études économiques appliquées aux enjeux du marketing, et le Crédoc, entreprise d’études et de recherche qui fait référence en matière d’analyse des comportements de consommation.

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.