epicures 2023
paiement sans contact

42% des Français déclarent payer davantage en sans contact

Depuis le 1er confinement, les Français déclarent privilégier le paiement sans contact (+42%) et les cartes de paiement (+34%) en magasin, et faire davantage leurs courses en ligne : un quart des sondés se sont mis au e-commerce (22%) et 34% des consommateurs ont déclaré avoir réduit leur utilisation d’espèces depuis le début de la crise de la Covid-19.

Ces changements des comportements d’achat pourraient bien être permanents : d’ores et déjà, les consommateurs français perçoivent que les commerçants sont moins réticents à accepter les paiements par carte en magasin (pour 34% d’entre eux). Voici les principaux enseignements de l’enquête menée, à la demande de Visa, le cabinet de conseil GfK.

Selon cette étude, avant la Covid-19, la France était le pays qui avait le moins recours aux paiements en espèces parmi les pays interrogés et le plus utilisateur du paiement sans contact (77% des Français privilégient le paiement en espèces en magasin vs 86% en Italie et 83% en Espagne et Portugal). Sur ce marché déjà mature, l’étude montre en effet que le confinement a accéléré l’adoption des solutions de paiement digitales.
Désormais, les consommateurs français les considèrent comme le meilleur moyen de payer en magasin et en ligne. En France, l’étude met en exergue une baisse de 34% des paiements en espèces ainsi qu’une augmentation de l’utilisation du sans contact (+42%) et des paiements par carte (+34%) en parallèle.
Le e-commerce, pour sa part, fait un bond de +37%. De plus, de nouveaux modes de paiement apparaissent : +8% utilisent les portefeuilles numériques en ligne et +2% en magasin.

paiement-digital
Digitalisation salvatrice pour les commerces physiques

« La fermeture des magasins et la pandémie ont conduit les clients à adapter leur mode de paiement en magasin et en ligne », explique Romain Boisson, Directeur Général de Visa en France.  »
La digitalisation des commerces physiques ainsi que le e-commerce ont été une bouée de sauvetage pour les consommateurs et les commerçants français. »
« En France, la COVID-19 a transformé les habitudes d’achat, et notamment de paiement en fonction de nouveaux besoins : l’essor du digital, et en particulier du paiement sans contact que nous avons observé, peut être considéré comme le signal fort de l’importance accordée par les consommateurs à la sécurité et à la commodité » explique François Le Gunehec, Responsable d’étude chez GfK France.

La crise a levé des freins du paiement sans contact

En mai dernier, Visa a travaillé avec ses partenaires en France pour augmenter les limites de paiement sans contact jusqu’à 50 euros, afin d’aider les consommateurs à payer plus facilement et de manière plus sûre, en limitant les situations nécessitant de saisir son code secret.
Les consommateurs français interrogés dans le cadre de l’étude portent un regard bienveillant sur cette hausse du plafond du paiement sans contact : 81% le perçoivent comme positif. Et cette évolution pourrait bien être permanente car, comme le suggère l’étude, ils sont prêts à adopter de manière pérenne le paiement sans contact et le paiement par carte : 66% d’entre eux souhaitent conserver la limite relevée dans le futur.
Cette attitude positive montre que les Français privilégient les moyens de paiement pratiques et faciles : 34% des Français interrogés souhaitent même pouvoir laisser leur portefeuille à la maison et tout payer avec leur smartphone !
La sécurité est la clé de l’adoption du paiement digital, et on constate l’essor de la confiance des Français envers les nouveaux moyens de paiement. Ce sont des signes encourageants et des clés pour les commerçants afin de rassurer leurs consommateurs et de s’adapter à ce nouveau paradigme.

L’e-commerce en plein essor en France depuis le confinement

Les Français se situaient déjà en tête des acheteurs en ligne, avant même le confinement (64%). Les restrictions de déplacement et les fermetures de magasins non essentiels ont boosté l’e-commerce.
Consommateurs et commerçants ont saisi la possibilité d’acheter et de vendre en ligne, comme l’a souligné la Fédération du E-commerce et de la Vente A Distance (FEVAD) au deuxième trimestre 2020 : « Ce sont les achats en ligne auprès des enseignes magasins qui ont le plus accéléré ce trimestre avec une progression de +83% ».
L’étude menée avec GfK montre que de nombreux clients qui préféraient auparavant faire leurs achats en magasin ont opté pour les achats en ligne : près de la moitié des clients français ont commencé ou augmenté leurs achats en ligne (47%). Sans surprise, l’ordinateur portable reste de loin l’appareil préféré pour faire ses achats en ligne (60%), tandis que le smartphone est utilisé par 40% des clients français et la tablette par seulement 14%.
Mais qu’est-ce-que les Français achètent en ligne depuis la crise de la Covid-19 ? Selon les Français interrogés par GfK, principalement les produits de première nécessité : les produits alimentaires (+14% des acheteurs français) et les produits d’hygiène (+11% des acheteurs français).

Méthodologie

L’enquête a été menée par GfK Consumer Intelligence en France, en Italie, au Portugal et en Espagne. 3 200 personnes ont été interrogées (800 pour chaque pays) en août et septembre 2020 sur leur perception et leurs pratiques de paiement.

GfK Consumer Intelligence en France

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Inscrivez-vous à notre newsletter

En validant ce formulaire, j’accepte que mes données soient réutilisées conformément à notre politique de confidentialité. Pour connaître nos mentions légales, cliquez ici.