Consommation responsable et pouvoir d’achat : des enjeux contradictoires ?

Article mis en ligne par · 17 avril 2019 ·

Les Zoom de l’Observatoire Cetelem a interrogé les Français sur leurs comportements de consommation sur le thème : responsabilité, pouvoir d’achat, quel équilibrage ? Autrement dit, comment les Français voient leur consommation évoluer, et quels sont – ou seraient – selon eux les impacts d’une consommation plus responsable sur leur quotidien ?

Les Français plaident en faveur d’une consommation plus responsable

  • Près de 2 Français sur 3 estiment que consommer plus responsable n’impacte pas fondamentalement leur quotidien, mais requiert seulement certains ajustements.
  • Pour plus de la moitié d’entre eux, consommation responsable n’est pas incompatible avec plaisir d’achat.
  • Persuadés de leur impact positif sur la consommation à grande échelle, 73% des Français pensent qu’ils consommeront plus responsable dans trois ans.

LES PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS DE L’ÉTUDE

La consommation responsable, une consommation mieux maîtrisée…

La majorité des Français associent la consommation responsable à une consommation mieux maîtrisée. Recyclage (37%), fait maison (36%), consommer moins mais mieux (34%), ou encore moins dépenser (25%) incarnent l’idée d’un comportement de consommation responsable aux yeux des consommateurs français. Le made in France et la consommation en circuits courts, également évoqués par un tiers d’entre eux (33% chacun), indiquent que la dimension de proximité constitue aussi une composante essentielle de ce modèle de consommation. Enfin, la réduction des matières plastiques (20%) n’est pas négligée, pas plus que le zéro déchet (18%) ou la consommation en vrac (17%).

…. avec un faible impact sur leur quotidien

Près de 2 Français sur 3 (63%) estiment que consommer plus responsable n’implique pas un changement fondamental de mode de vie, mais nécessite seulement certains ajustements. Des ajustements qui peuvent s’avérer bénéfiques : 52% affirment que la consommation responsable permet de réaliser des économies par rapport à la consommation traditionnelle. Ils sont pourtant moins de la moitié (47%) à évoquer une motivation principalement économique pour consommer plus responsable, contre 51% qui se déclarent prêts à le faire pour des raisons écologiques.

Une tendance en nette progression

Les trois quarts des Français (75%) déclarent aujourd’hui consommer de manière responsable. Une tendance d’autant plus marquée dans la population féminine (78%) et chez les plus âgés (90%), et que certains comportements favorisent : 52% des consommateurs indiquent consommer davantage de produits locaux qu’il y a trois ans, 48% davantage de produits faits maison, 47% de produits issus de circuits courts et 44%, de made in France. Les produits en vrac (34%) ou labellisés (32%) sont aussi évoqués. Par ailleurs, les Français affirment avoir diminué leur consommation de viande (47%). De manière générale, la notion de responsabilité envers les animaux, à travers les questions de bien-être animal (24%), de végétarisme (3%) ou de véganisme (2%), apparaît une composante non négligeable de l’évolution de la consommation responsable.

Consommation responsable vs. pouvoir d’achat : incompatibilité ?

Le panier alimentaire des consommateurs français contient aujourd’hui en moyenne 4 produits sur 10 présentant au moins un critère de responsabilité – circuits courts, rémunération juste des producteurs, bio, sans emballages, etc. Pourtant, consommer responsable n’apparaît pas comme une contrainte, au contraire : 54% des sondés estiment que consommer plus responsable n’altère en rien leur plaisir de consommer, 34% déclarant même que cela leur en procure davantage, jusqu’à 54% chez les jeunes. 6 Français sur 10 (60%) affirment néanmoins renoncer fréquemment à des produits qu’ils avaient l’habitude d’acheter, car ils ne les considèrent pas comme suffisamment responsables, et près de 7 sur 10 (67%), à des produits qui leur font envie mais dont ils n’ont pas nécessairement besoin, dans le but de s’inscrire dans une démarche de consommation plus vertueuse.

Des perspectives d’évolution encourageantes

Les Français se montrent convaincus des effets positifs de l’évolution de leurs comportements individuels sur la consommation à grande échelle. Au-delà de l’amélioration de leur propre santé (85%), ils placent de véritables espoirs sur le fait que la responsabilisation de leur comportement permet d’améliorer le système de production à grande échelle (80%), et même, la situation environnementale au niveau mondial (80%). La consommation responsable trouve également une résonnance positive au point de vue économique : les sondés la croient capable d’améliorer l’économie régionale voire nationale (77%), de favoriser l’emploi (73%), et même le pouvoir d’achat (62%). En ce qui concerne l’avenir, ils sont 73% à estimer qu’ils consommeront de façon plus responsable dans trois ans.

Enquête réalisée par Harris Interactive en ligne du 5 au 7 février 2019. Échantillon de 1000 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

SOURCE : Les Zooms de L’Observatoire Cetelem

Les zooms de L’Observatoire Cetelem s’intéressent aux nouveaux modes de vie et proposent d’investir un grand thème en trois temps, sollicitant l’avis des Français au travers de trois vagues de sondage.