Des biscuits à l’épicerie fine : le beau parcours d’Anne Marchetti

Article mis en ligne par · 15 décembre 2015

L’histoire commence par des sablés, réalisés pour améliorer le quotidien de ses études de journalisme à Nice. Une, puis dix boutiques vendent sa production ! Voilà Anne Marchetti piquée au virus de la biscuiterie.

Fini le journalisme, direction l’École Lenôtre à Plaisir pour un stage de perfectionnement. Elle y apprend à faire des macarons qu’elle confectionnera à son retour pour le plaisir de la famille, puis suivra un stage chez Pierre Hermé pour se perfectionner encore et encore. Après quelques années passées à Porto-Vecchio et réputation faite avec une collection de macarons subtils et parfumés (à la figue, au cédrat), elle se décide à suivre son mari – vigneron réputé – au centre de l’île et d’y déménager son labo. Une ancienne bâtisse en ruines est entièrement refaite pour 600 000 €. C’est là qu’elle installe son atelier de production à l’étage et une boutique au rez-de-chaussée. On y trouve d’un côté les vins du domaine, de l’autre les macarons et les biscuits.

C’est en 2012, durant la période des fêtes de Noël, que naît réellement l’épicerie fine. Une troisième zone au centre de la boutique est aménagée presque provisoirement. C’est sans compter l’enthousiasme de ses clients, trop heureux de trouver chez elle les produits qu’ils achètent habituellement lors de leurs séjours à Paris. Difficile pour Anne d’estimer un stock qu’elle a composé petit à petit à partir de terrines et de miels locaux, de confitures puis de moutardes, de thés, de sirops et d’huiles d’olive, mais le succès est au rendez-vous. Caviar, saumon et chocolat viennent étoffer l’offre au moment des fêtes. La boutique a connu une croissance rapide et elle affiche aujourd’hui un chiffre d’affaires global de 480 000 €.

Contact
Clos Venturi & Anne Marchetti
Route de Corte Taverna – 20 218 – Piedigriggio
Tél. 04 95 59 73 21

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.