ENQUÊTE : Les Français et les commerces alimentaires de proximité 

Article mis en ligne par · 11 octobre 2016

Pour savoir si les cavistes, crémiers-fromagers, épiciers, primeurs et spécialistes en produits bio étaient en phase avec les aspirations des Français, la Confédération du Commerce Alimentaire a lancé une étude en partenariat avec Harris Interactive* au printemps 2016. Les résultats de cette enquête sont plutôt encourageants puisqu’ils montrent que nos concitoyens prennent du plaisir à se rendre chez les commerçants alimentaires de proximité. Ils apprécient non seulement l’expertise et les conseils dispensés par ces derniers, mais ils leur font aussi confiance quant à la qualité et la traçabilité des produits proposés. Les épiciers fins, naturellement, entrent dans ce cadre. D’où l’intérêt de cette étude qui indique par ailleurs qu’à l’avenir les consommateurs attendent encore plus de nouveautés et des programmes de fidélité. Ils sont également à la recherche de services qui leur faciliteront la vie ou leur feront gagner du temps, comme par exemple une offre de produits et de paniers préparés ou la livraison à domicile.

L’enquête complète
En 50 ans, la part du budget alimentaire a considérablement baissé (20 % des dépenses de consommation des Français en 2014 contre 32 % en 1964 – source Insee). Mais pour 90 % de Français, la qualité et l’origine des produits l’emportent encore sur les considérations purement économiques. Plus que le prix, c’est d’abord le rapport qualité/prix qui compte en matière d’achats alimentaires. Cela est d’autant plus vrai pour les clients réguliers des commerces alimentaires de proximité qui sont 74 % à accorder la plus haute importance au critère de qualité. Particulièrement en phase avec les modes de consommation actuels, ces commerces ont de nombreux atouts. En plus de leurs magasins à taille humaine (surface de moins de 1 000 m2), ils sont aussi facilement accessibles aux consommateurs de plus en plus mobiles et pressés (56 % des ménages français déclarent essayer de passer moins de temps à faire leurs courses – étude Kantar Worldpanel, 2014). Ils offrent également une solution concrète pour lutter contre le gaspillage alimentaire en permettant aux consommateurs d’ajuster la taille des paniers en fonction de leurs besoins.

Des Français exigeants… et satisfaits !
Les Français, toujours plus exigeants sur le contenu de leur assiette, font confiance aux commerces alimentaires de proximité. Cette confiance s’accompagne de l’envie de flâner dans ce type de commerce. 77 % des Français souhaitent en effet prendre leur temps et s’octroyer des moments agréables lorsqu’ils vont chez leurs cavistes, crémiers-fromagers, épiciers, primeurs et spécialistes en produits bio. Ils ne sont que 52 % lorsqu’il s’agit d’achats en ligne et 34 % en grandes surfaces ! Inquiets suite aux scandales alimentaires successifs, les Français sont également très attentifs à la traçabilité des produits et aux filières de production. Là encore, ce sont les commerces alimentaires de proximité qui les rassurent.

En phase avec les attentes des consommateurs

  • 86 % des Français soulignent que ces commerces leur permettent d’avoir des informations fiables sur ce qu’ils achètent : provenance des produits, mode de culture, etc.
    Les 60 000 commerces de proximité (boutiques et marchés) répartis sur tout le territoire mettent en avant la diversité du terroir et garantissent une offre de qualité. Une véritable valeur ajoutée pour 7 Français sur 10 qui attendent de ces commerces qu’ils sélectionnent des produits de qualité, ayant du goût et qu’ils privilégient les produits locaux. L’expertise des commerçants et leur spécialisation sont en outre un véritable atout. Les cavistes, crémiers-fromagers, épiciers, primeurs et spécialistes en produits bio dispensent chacun dans leur domaine une information précise sur leurs produits et des conseils personnalisés. Ce savoir-faire est attendu et valorisé. 87 % des Français perçoivent ces métiers comme des métiers de passion. Ils y apprécient particulièrement les moments de convivialité et le fait de pouvoir discuter avec les commerçants (69 %).

Des métiers de passion, des conseils personnalisés

  • 72 % des Français ont pu profiter de savoir-faire et d’astuces de leurs commerçants, 65 % ont déjà reçu des informations sur l’histoire, la saisonnalité et le mode de production des produits.
    Les Français ne s’y trompent pas, ils sont 9 sur 10 à souligner que les commerces alimentaires de proximité permettent de valoriser les productions locales. Comme l’explique Bernard Regnault, président de la FNDECB : « Les commerçants de proximité assurent le lien entre les consommateurs et les producteurs locaux, souvent fragilisés par les process d’achat des grandes enseignes de distribution. Lorsqu’ils mettent en avant un produit, les commerçants donnent des informations sur le producteur, ses valeurs, sa manière de faire. Ils travaillent main dans la main avec les filières locales. »

Commerces de proximité et producteurs locaux : une relation gagnant-gagnant !

  • 76 % des Français se sont déjà vus proposer une dégustation d’un nouveau produit par leur commerçant et 76 % ont déjà reçu de leur commerçant, des conseils pour cuisiner un produit.
    Pour 77 % des Français et 1 Francilien sur 2, les commerces alimentaires de proximité valorisent l’immobilier alentour. 67 % des personnes interrogées estiment même qu’ils contribuent à rendre les quartiers plus sûrs. Proches des consommateurs, ces commerces participent aussi à rendre un quartier plus vivant et agréable, comme le soulignent plus de 9 Français sur 10.
  • 77 % des Français souhaiteraient que ces commerces proposent des cartes de fidélité et 69 % apprécieraient des fiches-produits ou des fiches-recettes.
    Les jeunes consommateurs (moins de 35 ans) sont pour leur part en quête d’une plus grande personnalisation des offres. Ils attendent notamment des produits prêts à être dégustés ou des paniers déjà tout faits. Ils sont aussi 58 % à souhaiter des horaires d’ouverture élargis et des services annexes tels que la livraison à domicile ou la commande en ligne.

 

Créée en 1989, la Confédération du Commerce Alimentaire (AFFLEC) est une organisation professionnelle qui regroupe la Fédération des Fromagers de France (FFF), la Fédération Nationale de l’Épicerie, Caviste et Spécialiste Bio (FNDECB) et l’Union Nationale des Syndicats de Détaillants en Fruits, Légumes et Primeurs (UNFD).

Pour en savoir plus : commerçantsdugout.fr
* Etude Harris Interactive réalisée selon la méthode des quotas auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 1069 personnes âgées de 18 ans et plus.

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.