epicures 2023
Epicerie fine Halmahera

Halmahera : le royaume des épices et du thé en vrac

Au Creusot (71), le centre-ville ne cesse de se redynamiser avec l’ouverture de plusieurs commerces et restaurants dont l’épicerie fine Halmahera fondée en décembre dernier par Justine Bobin. Un lieu chaleureux et épuré où les épices et le thé en vrac sont mis à l’honneur en rayon mais également par sa propriétaire, passionnée de cuisine, qui « s’amuse » chaque jour – pour reprendre ses mots – à conseiller produits et recettes à ses clients.

Le monde de l’épicerie fine – Comment l’idée d’ouvrir une épicerie fine spécialisée dans les épices et le thé vous est-elle venue ?

 

Justine Bobin – Je suis cuisinière de métier. Avant la pandémie, je vendais mes pâtisseries orientales sur les marchés, les foires et les salons gastronomiques. Quand la covid est arrivée, j’ai dû stopper mon activité. Comme je venais d’être maman, j’ai profité de cette période pour m’occuper à temps plein de mon enfant tout en réfléchissant à la suite de ma carrière professionnelle. L’idée d’ouvrir une épicerie fine spécialisée dans les épices et le thé en vrac est née à la suite de la fermeture du magasin d’épices de la région dans lequel j’allais m’approvisionner comme beaucoup de professionnels et de particuliers. C’est ainsi que l’épicerie fine Halmahera a vu le jour le 1er décembre 2022 avec en rayon une belle sélection d’épices, de thés et d’infusions en vrac (70 %) et d’autres produits d’épicerie fine (30 %) pour compléter la gamme.

LMEF – Votre gamme s’articule en trois grandes familles de produits. Racontez-nous.

 

J.B. – La boutique se divise effectivement en trois grands univers facilement identifiables et en cohérence avec l’identité graphique que l’on retrouve notamment dans le logo. L’espace des épices est jaune, celui des thés, tisanes et de l’épicerie fine sucrée est vert et le dernier est rouge et représente l’épicerie fine salée.

Pour les épices, je travaille majoritairement avec Terre Exotique qui me fournit toutes les références en vrac. En effet, mes clients peuvent acheter en vrac ou des articles confectionnés par mes soins en boutique.

Côté thés et infusions, je m’approvisionne chez Des épices à ma guise et le système en magasin est le même que pour les épices.

Côté épicerie fine sucrée et salée, j’ai d’abord cherché des produits en cohérence avec mes deux spécialités – les épices et le thé – venant de belles maisons françaises comme Libeluile, Olive & Sens, O Délices de Lucas, etc. J’ai constaté très vite qu’il y avait une forte demande de beaux produits d’épicerie fine, dont certains que je n’avais pas encore en rayon comme le café frais, le chocolat ou encore des articles d’aide culinaire comme de la pâte de pistache ou de l’eau de rose. Je peaufine ma gamme au fur et à mesure des demandes.

J’ai mis en place un cahier sur lequel les clients peuvent indiquer les références qu’ils aimeraient voir dans ma boutique et qu’ils ne trouvent nulle part ailleurs. À compter du printemps 2023, je proposerai un joli rayon de boissons non alcoolisées avec des limonades, des jus de fruits, du kombucha, etc.

LMEF – Quels produits vendez-vous le plus ?

 

J.B. – Les thés parfumés fonctionnent très bien. Les confitures artisanales partent comme des petits pains. Les vinaigres à la pulpe de fruits ont connu un véritable succès pendant les fêtes. Et les épices évidemment, bien qu’elles nécessitent souvent du conseil. Avec plus de 130 références d’épices dont une trentaine de poivres, les clients ont besoin d’être guidés. Cela tombe bien, j’adore prendre le temps de leur poser des questions afin de connaître leurs goûts et de les orienter au mieux. Un client reste en moyenne une demi-heure dans le magasin pour ses achats d’épices et de thés.

LMEF – Avez-vous communiqué pour annoncer l’ouverture de votre boutique ?

 

J.B. – Oui, j’ai fait beaucoup de publicités sur Facebook avant l’ouverture de la boutique. Un article dans la presse locale a été publié juste avant le démarrage et un autre est paru, à la mi-décembre, dans le magazine communal distribué dans toutes les boîtes aux lettres.

L’inauguration de la boutique a aussi aidé à me faire connaître. Je n’attendais pas autant de monde (rires). Il y avait mes amis, ma famille et mes prestataires bien sûr, mais également des commerçants voisins, des restaurateurs, des personnes de la mairie et des clients.

Enfin, les nombreux éclairages que j’ai fait installer sur la devanture de mon magasin attirent l’œil et m’amènent également du monde.

LMEF – Quels sont les projets à venir ?

 

J.B. – Je vais profiter de la période plus calme du premier trimestre de l’année pour mettre en place une offre spécifique d’épices et de thés pour les professionnels et aller à leur rencontre. Ensuite, je souhaite proposer des coffrets thématiques éphémères sur la marketplace de Facebook afin que mes produits soient accessibles partout en France en attendant de créer mon site marchand un peu plus tard. Le premier coffret thématique pourrait être une box indienne avec des épices, du thé et des recettes associées. Enfin, mon local est muni d’un sous-sol que je n’ai pas encore aménagé. J’aimerais y effectuer des travaux pour ensuite proposer des ateliers de cuisine mais il est trop tôt pour vraiment en parler.

Propos recueillis par Laura Margis

Fiche technique

Date d’ouverture : 1er décembre 2022

Nom du gérant : Justine Bobin

Spécialités : les épices et les thés

Surface de vente :  40 mètres carrés 

Nombre de références : environ 300 références (plus de 130 références d’épices et plus de 50 références de thés et infusions)

Nombre de personnes sur la surface de vente : 1

Fiche contact

Halmahera

38, rue Jean Jaurès

71200 Le Creusot

06 32 66 22 75

halmahera.epiceriefine@gmail.com

Facebook : @Halmahera – épicerie fine

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Inscrivez-vous à notre newsletter

En validant ce formulaire, j’accepte que mes données soient réutilisées conformément à notre politique de confidentialité. Pour connaître nos mentions légales, cliquez ici.