La Grande Épicerie de Paris traverse la Seine

Article écrit par · 14 novembre 2017 ·

La Grande Épicerie de Paris a investi la Rive droite et inauguré son double, le 9 novembre, rue de Passy dans le seizième arrondissement de Paris

Les deux façades du magasin, l’une rue de Passy, l’autre avenue Paul Doumer, végétalisées, plantées çà et là de menthe, thym ou romarin, annoncent la couleur sinon le parfum de ce nouveau temple de la gastronomie. De l’extérieur, le visiteur découvre avant même d’y pénétrer, une véritable place de marché où se déploient des étals de fruits et de légumes. Sur de larges poteaux décorés d’illustrations gourmandes, des messages, des conseils, des recettes proposent une variété de tomate pour les coulis, un poireau vinaigrette revisité, le meilleur choix du jour… Le pain et les pâtisseries préparés quotidiennement par les artisans de La Grande Épicerie de Paris, la viande, le poisson… tous les produits sont là… Le poissonnier est placé du même côté de l’étal que le client pour mieux guider ses choix ; chez le boucher : rôtisserie et cave des viandes maturées…

Sous les voûtes du sous-sol
Le vin et ses meilleurs alliés se partagent l’espace de la cave située en sous-sol sur quarante mètres de long. L’espace “ibérique” propose un vaste choix de jambons tandis que charcuteries, quiches, tourtes, tartes… cuites du jour et préparées par les chefs de La Grande Épicerie voisinent avec les fromages soigneusement affinés de toutes régions et de tous pays.

Le premier étage, temple de l’épicerie fine
Au premier étage, l’espace, d’une très belle hauteur, est largement éclairé par de vastes baies vitrées ouvertes sur la rue. C’est le royaume des produits salés ou sucrés, d’ici ou d’ailleurs. Sur un parquet de pavés de bois s’alignent de très hauts buffets inspirés des cuisines traditionnelles. On y trouve un espace consacré aux cuisines du monde, un formidable choix de plusieurs centaines de confitures présentées dans une alcôve, une “tablettothèque” irrésistible aux chocolats des meilleures origines et des meilleures saveurs ; on y trouve, tel l’emblématique mural d’eaux de la Rive gauche, des murs d’huiles ou de bières ainsi qu’une amusante “chipsothèque” ; soixante-dix références de saumon ; un barista de thés et de cafés torréfiés sur place ; des comptoirs de dégustation… En résumé, on y décèle tout ce qu’une épicerie rêvée peut offrir. Un espace dédié au luxe et à la gastronomie française.

Une mise en scène architecturale
InterieurLa personnalité du lieu tient à son souci de mettre en exergue une authenticité qui se traduit tant dans le choix des produits proposés et dans le savoir-faire des artisans que dans la noblesse des matériaux et le choix du mobilier. Des Entreprises du Patrimoine Vivant ont été sollicitées pour leur facture unique et leur savoir-faire artisanal : prismes de verres cristallins de la coupole, briques de la cave voûtée, pavés en marqueterie de bout, pierres des sols, carreaux de faïence déclinés en multiples couleurs. On retrouve chez le pâtissier, le poissonnier, d’immenses fresques figuratives, mosaïques – créations de l’artiste Mathilde Jonquière – qui signent et unissent entre eux les principaux ateliers de spécialités. Quelques pièces maîtresses ponctuent cette promenade gastronomique : un foudre de Vénétie, gigantesque tonneau en chêne pouvant contenir 4 000 litres de vin scindé en deux et trois troncs de chêne des Ardennes plus que centenaires habitent l’espace de la cave ; un chaudron de cuivre surdimensionné de la maison Mauviel présente un choix de confitures.

Un restaurant sous la coupole
Modernité, pep’s, infléchissement des codes, ces notions ne sont pas étrangères à Beatriz Gonzalez, chef de deux établissements parisiens qui investit aujourd’hui ce troisième endroit. Le décor du restaurant ne vient pas démentir cet appétit de fraîcheur et le vert semble glisser de la façade végétale vers l’intérieur du lieu. Quant à la coupole historique, élément central, majestueux, composé de plus de deux-mille-trois-cent prismes de verre, elle dispense sa lumière à tout le magasin.

La Grande Épicerie de Paris Rive droite en chiffres :

2 800 m2 de surface commerciale sur 4 niveaux

180 collaborateurs*

30 000 références de produits (6 000 références de produits d’épicerie dont 100 variétés de chips, 150 d’huiles, 350 de confitures et marmelades, 350 tablettes de chocolat, 200 bières et 150 eaux du monde)

4 comptoirs de dégustation (luxe, cuisine du monde, thé-café, ibérique)

1 restaurant de 300 m2 et 116 couverts

1 500 références de vins et alcools

* Ils travaillent en association avec les 455 collaborateurs de La Grande Épicerie Rive Gauche. Et particulièrement, avec les 68 artisans et 13 apprentis menés par trois chefs et le directeur de la gastronomie qui réalisent toutes les créations de boulangerie, pâtisserie et gastronomie dans les 1 800 m2 de laboratoires situés sous La Grande Épicerie Rive Gauche, pour les deux magasins.

Photographe : Marion Dubier Clark

Epicerie

 

 

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer