La transmission culinaire chez les Français

Article mis en ligne par · 25 octobre 2020

Une étude Ifop bouscule les idées reçues

La crise du Covid-19 a impacté de nombreux aspects de nos vies quotidiennes, pendant et depuis le confinement. Comment nos habitudes alimentaires ont-elles évolué ? Plus de temps à la maison signifie-t-il nécessairement que l’on cuisine davantage avec ses
enfants ? Dans le cadre du programme européen European Fraîch’Fantasy destiné aux familles, l’Interprofession des Fruits et Légumes Frais vient de dévoiler les résultats d’une nouvelle enquête réalisée en partenariat avec l’Ifop sur les habitudes alimentaires des Français et notamment celles des parents, autour de la notion de transmission.

L’étude révèle que seule une minorité de Français cuisinent plus depuis le confinement, mais les comportements semblent évoluer davantage chez les parents. Contrairement aux idées reçues, on cuisine aujourd’hui avec ses enfants bien plus qu’avant, en particulier les jeunes parents, et c’est d’autant plus le cas quand on a cuisiné avec ses propres parents ! Les enfants quant à eux influencent eux-mêmes la préparation des repas. La transmission culinaire, celle héritée des parents et traditions familiales, et celle partagée avec ses enfants, est loin de décroître… Seule ombre au tableau, les pratiques restent occasionnelles et on ne transmet pas forcément toujours ce qu’il y a de mieux en termes d’habitudes alimentaires. Pour preuve, seuls 22 % des parents cuisinent avec eux régulièrement des fruits et légumes frais, tandis que les + de 60 ans restent par ailleurs ceux qui les cuisinent le plus

Contexte de l’étude

Les idées reçues sur les fruits et légumes tout comme la néophobie alimentaire chez les enfants persistent. Cuisiner des fruits et légumes frais serait long et compliqué, alors qu’il existe de nombreuses façons de les préparer, en quelques minutes pour certains produits. Aussi les experts préconisent-ils l’éducation alimentaire par le biais du plaisir gustatif et la gratification sensorielle.

Parmi les enfants de 6 à 12 ans,
1 sur 3 ne mange aucun fruit ou légume chaque jour

Source : ABC+ / Interfel – FranceAgriMer/programme européen – 2015

Parce que cette consommation est étroitement liée à l’environnement familial, le programme européen European Fraich’Fantasy s’est penché sur la thématique de la transmission culinaire intergénérationnelle. Dans le prolongement de ses précédentes actions, Interfel a ainsi mené une étude avec l’Ifop, s’intéressant aux comportements alimentaires des Français depuis le confinement de ce printemps, dévoilant également des tendances de fond.

Les Français davantage aux fourneaux depuis le confinement

Le confinement a eu un impact positif sur la prise de conscience des Français par rapport à leur alimentation et celle de leurs enfants. Il est intéressant d’observer à travers cette étude si l’effet confinement a perduré. Si une majorité des personnes interrogées n’ont pas modifié la fréquence à laquelle elles préparent des repas, on observe tout de même une inflexion :

▪ 25 % des parents d’enfants de moins de 15 ans affirment cuisiner davantage aujourd’hui qu’avant le confinement, contre 14 % des Français, tout comme les moins de 35 ans (26 %) et les ménages les plus modestes
(20 %).

▪ 15 % des parents cuisinent davantage avec leurs enfants, une pratique qui a pu se développer pendant le confinement et qui se poursuit depuis pour une partie d’entre eux, notamment parmi les plus jeunes (les moins de 35 ans, et un peu plus en région parisienne).

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le fait d’être davantage à la maison en raison de son activité professionnelle (en télétravail ou sans activité) ne signifie pas forcément que l’on cuisine davantage. L’étude confirme une tendance de fond qui s’est développée depuis plusieurs années : près de la moitié des jeunes (48 % des 18-24 ans) cuisinent des plats rapides, tout comme plus de la moitié des habitants de la région parisienne, alors que la moitié des plus âgés (51 %) alternent plats simples ou plus longs à préparer.

Qui cuisine le plus les fruits et légumes frais en France ?

Environ 4 Français sur 10 déclarent préparer des fruits et légumes frais quotidiennement. Un chiffre à nuancer, lorsqu’on cumule l’ensemble des personnes qui affirment en cuisiner au moins une fois par semaine, on arrive à près de 9 Français sur 10 !

▪ Contrairement aux chiffres liés à la cuisine en général, ce sont les plus âgés qui cuisinent le plus les fruits et légumes frais : 62 % chez les plus de 65 ans contre 27 % chez les 18-24 ans.

▪ 55 % des ménages les plus aisés cuisinent des fruits et légumes frais tous les jours contre 32 % pour les ménages plus modestes : un chiffre expliqué par le fait que les télétravailleurs (en général issus de catégories supérieures) en cuisinent davantage.

▪ 13 % des Français affirment en cuisiner davantage depuis le confinement, en particulier chez les parents d’enfants entre 7 et 14 ans (21 %).

▪ La transmission joue également un rôle : ceux qui ont cuisiné avec leurs parents sont également ceux qui cuisinent davantage de fruits et légumes frais (54 % pour la pratique quotidienne).

Une majorité de Français affirme avoir cuisiné avec leurs parents (61 %), mais à des degrés et des fréquences divers. Un point important de l’étude montre que la transmission culinaire intergénérationnelle constitue un phénomène récent et est loin de décroitre. En effet, plus les interviewés sont âgés, moins ils affirment avoir cuisiné avec leurs propres parents :
84 % des 18-24 ans contre 57 % des 50-64 ans !

La transmission apparaît comme un cercle vertueux, une dynamique positive qui s’amplifie aujourd’hui :

▪ Plus on a cuisiné avec ses propres parents, plus on cuisine aujourd’hui, et d’autant plus avec ses enfants. Parmi les parents d’aujourd’hui, 84 % déclarent cuisiner avec leurs enfants : 22 % au moins une fois semaine,
31 % deux à trois fois par mois et 31 % moins souvent.

▪ Et cette tendance s’intensifie fortement auprès des parents de 25-34 ans (86 % au moins une fois par semaine) et ceux avec des enfants de 3 à 14 ans.

Sondage Ifop pour le programme European Fraîch’Fantasy
Octobre 2020.

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.