L’Épicerie fine Notre-Dame en Vendée, une belle histoire de famille ! 

Article mis en ligne par · 9 septembre 2022

Après quatre mois de travaux, pendant lesquels membres de la famille et amis se sont relayés soirs et week-ends pour ouvrir à temps, l’épicerie fine Notre-Dame de Notre-Dame-de-Monts a accueilli ses premiers clients à l’aube du démarrage de la saison estivale. 

Le monde de l’épicerie fine – Comment l’épicerie fine Notre-Dame a-t-elle vu le jour ?

Laure Billon – J’ai toujours rêvé – quand je me baladais dans Notre-Dame-de-Monts – qu’un jour j’y ouvrirais un commerce. Native de ce petit village, je l’affectionne particulièrement pour sa beauté mais également pour sa qualité de vie. L’hiver, nous sommes 2500 habitants et l’été, cela peut monter à 25000 habitants. Pour un commerce, c’est appréciable ! 

J’ai travaillé pendant 15 ans dans la comptabilité au sein d’une entreprise du secteur automobile avant de me lancer dans cette aventure. C’est la vente d’un magasin dans le centre-ville qui m’a décidée. Il fallait prendre une décision rapidement car les offres d’achat étaient nombreuses. J’en ai fait une et c’est la mienne qui a été acceptée ! J’ai choisi de faire une épicerie fine avec un beau rayon fromages et une belle cave parce qu’il n’y avait ni l’un ni l’autre jusqu’alors à Notre-Dame-de-Monts.  

LMEF– Comment avez-vous constitué votre gamme ?

L.B. – Je voulais proposer de belles références qui viennent de toute la France avec une large gamme locale. Comme j’habite dans la commune depuis toujours, pour la recherche de produits de la région, ça a été simple. Je connais de nombreux artisans et producteurs du coin. Pour ce qui est des marques nationales, j’ai commencé avec la plateforme Ankorstore et cela m’a été utile pour connaître les différentes maisons et les essayer. Dans un second temps, quand vous avez le temps (rires), vous pouvez alors les approcher en direct. 

Ma gamme est 100 % française, enfin presque ! J’ai une étagère de pâtes italiennes colorées de la marque Pastificio Del Colle que mes clients adorent ! À leurs côtés dans le rayon sec et salé, les sardines de la Perle de Dieux ou encore les tartinades de Notre-Dame-de-Monts sont parties comme des petits pains cet été. J’ai également une très belle offre d’épices de la marque La Place des Épices. Je propose plusieurs références de chez Catrice Gourmet dont les huiles, les vinaigres et les moulins de table empilables que les gens apprécient offrir ! 

Côté sucré, vous trouverez du miel de chez Hédène en national et de chez Au pré des abeilles en ultra local, des confitures (Symphonie Fruitée), des pâtes à tartiner (L’Artisan Tartineur), des sucettes (Pierrot Gourmand), des granolas et des mueslis et bien sûr une large sélection de thés et de tisanes de la marque Plantea ou L’Infuseur. Quant au café, je m’approvisionne chez un nouveau torréfacteur qui a ouvert en mars à Challans sous le nom de Café Ôm’ri.

Côté frais, je propose de nombreux fromages d’excellente qualité mais aussi de la crème fraîche, des yaourts et de la charcuterie. 

Enfin dans ma cave, on trouve beaucoup de vins vendéens mais aussi de toute la France ainsi que les spiritueux traditionnels tels que le cognac, le calvados, le rhum ou encore le whisky. 

LMEF – Votre surface de vente est très joliment décorée. Comment avez-vous procédé ?

L.B. – J’avais à cœur d’ouvrir un magasin où les gens se sentent bien, comme à la maison. Et je crois que c’est réussi ! Ce sont des dizaines de personnes par jour qui me disent bravo pour la décoration et la sélection de produits. C’est très encourageant. 

J’ai la chance d’être marié à un artisan qui a un grand réseau de confrères et d’avoir une famille et des amis aidants. De décembre 2021 à avril 2022, nous avons tous mis la main à la pâte pour que je puisse ouvrir à l’arrivée des beaux jours. J’ai racheté certains meubles aux anciens propriétaires des lieux qui tenaient une boutique de vêtements. J’ai aussi beaucoup chiné : luminaires, objets… J’ai même récupéré l’ancien pressoir de mon grand-père ! 

LMEF – La saison touristique touche à sa fin. Que pensez-vous mettre en place pour booster les ventes cet hiver ?

L.B. – Tout d’abord, je vais faire évoluer ma gamme avec des produits davantage de saisons comme le foie gras, le chocolat, le champagne… que je vais également proposer dans des coffrets, déjà composés pour faciliter l’achat ou à composer soi-même. Cet été, mes ventes cadeaux représentaient 60 % de mon chiffre d’affaires. Bien que les touristes soient moins présents en hiver, Notre-Dame-de-Monts bénéficie d’une clientèle du week-end – nombreux en résidences secondaires – qui sera certainement friande de coffrets cadeaux. 

Enfin, j’aimerais développer les paniers cadeaux auprès des entreprises. Un mois après mon ouverture, mon ancien patron m’a fait une commande de plusieurs centaines de coffrets cadeaux ! Un coup de pouce très appréciable. C’était ma première commande conséquente, et je l’espère, pas ma dernière !

Propos recueillis par Laura Margis

Fiche technique 
Date d’ouverture : 30 avril 2022 
Nom du gérant : Laure Billon 
Surface de vente : 150 mètres carrés  
Nombre de références : Plus de 1000 références 
Nombre de salariés : 1 
 
Épicerie Notre Dame 
10 rue de Saint-Jean de Monts 
85690 Notre-Dame-de-Monts 
Téléphone : 02 51 59 38 42 
Email : epiceriend@orange.fr 
Site internet : www.épicerienotredame.fr 
Page Facebook : @Epicerie Notre Dame 
Page Instagram : @epicerienotredame 

 

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.