Épicerie saint yves

L’épicerie Fine Saint-Yves valorise la richesse gastronomique française et d’ailleurs

L’épicerie fine Saint-Yves, située à Dinan (22), célébrera son 7e anniversaire en août prochain. Ses deux fondateurs, Alina et Dominique Jaffrès, enrichissent constamment leur offre pour répondre aux attentes d’une clientèle locale et touristique. Ils ont multiplié leur chiffre d’affaires par cinq entre leur première année d’activité et la sixième ! Rencontre avec ces deux entrepreneurs passionnés par leur métier.

Le monde de l’épicerie fine – Alina, Dominique, pouvez-vous nous présenter l’offre de l’épicerie fine Saint-Yves et nous parler des évolutions significatives depuis ces presque sept années d’activité ?

Dominique Jaffrès – Au départ, notre ambition avec l’épicerie fine Saint-Yves était de valoriser les meilleurs produits gastronomiques des différentes régions de France. Nous travaillons en direct avec tous nos producteurs, majoritairement des artisans français. En effet, il y a deux ans, lorsque nous avons changé de local, nous avons décidé de sourcer au-delà des frontières de l’Hexagone. Après plusieurs bilans positifs, nous avons eu envie d’acheter des murs et de faire grandir l’activité. Nous avons eu l’opportunité d’acquérir la bâtisse dans laquelle nous sommes aujourd’hui, une maison à porche datant du 15e siècle classée au patrimoine français et située en plein centre-ville de Dinan, à 300 mètres de notre ancien local . Au rez-au-chaussée, se trouve l’épicerie fine qui est passée de cinquante à cent mètres carrés. Au premier étage, nous avons notre espace d’habitation ainsi que trois chambres d’hôte que nous sommes en train de finaliser, pour accueillir nos premiers clients à partir de la mi-juin.

Alina Jaffrès – Nous proposons une offre large pour satisfaire notre clientèle de proximité ainsi que les nombreux touristes. Dinan en accueille 800 000 chaque année. Bien que le tourisme constitue une belle partie de notre chiffre d’affaires, les clients locaux, très fidèles, restent notre principale source de revenus. C’est pourquoi nous recherchons constamment des propositions innovantes pour les satisfaire.

Par exemple, en Bretagne, c’est une tradition de manger des galettes et des crêpes le vendredi. C’est pourquoi, chaque vendredi, nous proposons des galettes et des crêpes faites le matin même par un producteur situé à quelques kilomètres de Dinan. Le vendredi, nous proposons également des œufs frais provenant d’une ferme locale.

Nous avons aussi un rayon frais avec de la charcuterie espagnole et du fromage français. Nous avons une belle cave avec des vins et champagnes de vignerons indépendants avec qui nous travaillons en direct, ainsi qu’une large sélection de cidres, bières et spiritueux de Bretagne. Enfin, nous présentons une petite sélection de produits d’art de la table, en cohérence avec les produits gourmets que nous proposons en rayon. Une vraie caverne d’Ali Baba, comme nos clients surnomment fréquemment la boutique (sourire).

LMEF – Quelles sont vos meilleures ventes ? 

D.J – Côté salé, les épices et les poivres de Kâmpôt de La Plantation constituent un pôle très attractif générant de nombreuses ventes. Les terrines et les rillettes de viande « made in Dinan », produites dans une ferme locale, sont aussi très appréciées des locaux comme des touristes. Les Bretons sont attachés à leur patrimoine gastronomique et sont soucieux de consommer local pour soutenir leurs producteurs. Les rillettes de sardines de la conserverie artisanale Kerbriant à Douarnenez se vendent également très bien. Les produits à base de graines de sarrazin, que ce soient des tartinades ou des crackers, séduisent aussi beaucoup. Côté sucré, les clients raffolent des biscuits traditionnels bretons de La Biscuiterie Marin-Coathalem qui sont tout simplement délicieux. Enfin, côté cave, les cidres, les gins et les whiskys, tous bretons, sont nos meilleures ventes du rayon.

LMEF – Quel est le montant de votre panier moyen ?

A.J – Notre panier moyen varie entre 20 et 35 euros, selon la période de l’année. J’en profite pour vous indiquer que nous avons multiplié par cinq notre chiffre d’affaires entre notre première année d’activité et la sixième que nous avons clôturée l’année dernière.

LMEF – Quels sont les futurs projets pour l’épicerie fine ? 

D.J – Nous réfléchissons actuellement à mettre en place une nouvelle offre d’objets chinés. En effet, nous exposons dans la boutique de vieux objets de décoration qui ne sont pas destinés à la vente ; les clients nous demandent régulièrement si ces derniers sont à vendre. À partir du mois de juillet, un maraîcher avec qui nous sommes partenaires s’installera tous les vendredis devant le magasin pour proposer des paniers de légumes et de fruits. Un site internet marchand devrait voir le jour dans le courant de l’année prochaine. Enfin, nous voulions le faire cette année mais nous avons manqué de temps avec la création des chambres d’hôtes ; nous avons l’intention de participer l’année prochaine aux Prix Les Épicures de l’année.

Propos recueillis par Laura Margis

Fiche technique

Date d’ouverture : août 2017

Nom des gérants : Alina et Dominique Jaffrès

Surface de vente : 100 mètres carrés

Nombre de producteurs : une centaine

Nombre de personnes sur la surface de vente : les 2 gérants et 1 apprenti

Fiche contact

Épicerie Fine Saint-Yves

6 rue de l’Apport

22100 Dinan

09 62 54 64 61

epiceriefinesaintyves@gmail.com

Facebook : @Épicerie fine Saint-Yves

Instagram : @epiceriefinestyves

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.