Epicurie des alpes

L’Épicurie des Alpes élue Épicerie fine de l’année 2024

Épicerie fine de l’année, commerce mixte, épicerie étrangère, réseaux et sites marchands : un peu plus de 70 dossiers candidataient cette année à notre prix les Epicures de l’Année 2024. Pour la catégorie reine, le jury présidé par André Terrail (propriétaire La Tour d’Argent) et parrainé par David Gallienne (chef étoilé de Le Jardin des Plumes à Giverny) s’est assez vite mis d’accord sur le choix de l’Epicurie des Alpes à Châtel. Deux autres très belles maisons faisaient parties du trio de tête : La Maison Française à Aix-en-Provence créée par Leïla Erdmann en 2018, et la Boutique Laurent à Valence, créée en 1986 et reprise en 2019 par Caroline Tisserand.

Créée en 2019 par Christine et Jérôme Buttoudin (notre photo) à Châtel, au cœur du domaine skiable international des Portes du Soleil, L’Épicurie des Alpes a séduit les jurés. À l’unanimité, ils ont considéré qu’elle devait être montrée en exemple d’une création réussie.

LMEF – Vous attendiez-vous à gagner le Prix Épicures de l’Épicerie Fine de l’Année 2024 ?

Christine Buttoudin – Non ! Nous nous étions déjà inscrits dans une autre catégorie lorsque nous avons ouvert en décembre 2019 et l’on n’avait pas été élu. Et puis là, j’ai eu envie de retenter ma chance. Nous avons une épicerie fine à Châtel à la frontière suisse – 1 200 habitants à l’année et 24 000 en haute saison – et l’on rêvait non seulement d’avoir un commerce qui fonctionne toute l’année, mais aussi d’être reconnus par nos pairs. C’est fait, merci beaucoup ! Et même si nous travaillons moins hors saison, on s’en sort. Au bout de cinq ans, cela reste un peu compliqué à gérer notamment au niveau des produits frais, mais nous avons appris à nous adapter. Et on propose toute l’année du fromage et de la charcuterie à la coupe, des plats traiteur ; plus ça va, mieux ça va !

LMEF – Qu’avez-vous changé depuis l’ouverture ?

C.B – Cet hiver par exemple, nous avons implanté un gros pôle champagne que nous n’avions pas avant. Nous avons notamment proposé du Ruinart, mais aussi beaucoup de petits producteurs de qualité et cela a très bien fonctionné.

LMEF – Quelles sont vos meilleures ventes ?

C.B – Le rayon traiteur et plats à emporter. Après, c’est tout ce qui est local : saucissons, fromages, biscuiterie… Pour les fromages, ce qui fonctionne le mieux c’est tout ce qui tourne autour de la raclette. En épicerie sèche salée, nous vendons beaucoup d’épices, de pâtes italiennes et des produits autour de l’apéritif. Côté sucré, c’est la confiture de myrtille, le miel de châtaignier…

Prix 28 04 2024 ©abonfils dsc 4424

Les nominés dans la catégorie Épicerie Fine de l’Année 2024 entourant les lauréats Christine et Jérôme Buttoudin. À gauche, Leïla Erdmann de La Maison Française à Aix-en-Provence et à droite Caroline Tisserand de La Boutique Laurent à Valence. A sa droite, le président du jury André Terrail, propriétaire de La Tour d’Argent à Paris.

LMEF – Avez-vous des projets de développement ?

C.B – Oui. Dans le futur, j’aimerais faire plus de livraisons et travailler davantage avec les résidences haut de gamme. Nous le faisons déjà avec une pour tout ce qui est paniers d’accueil et je pense que je vais en prospecter de nouvelles.

LMEF – Qu’est-ce qui vous apporte le plus de satisfaction dans votre métier ?

C.B – Quand les gens me disent qu’ils trouvent de tout chez nous et que c’est très bon ! Il leur arrive même de nous dire qu’on leur sauve la vie, lorsqu’à des moments comme Noël ou pour les fêtes, il leur manque l’ingrédient bien spécifique indispensable pour réaliser une recette et que cet ingrédient est chez nous et pas ailleurs ! J’aime ce genre de situation où j’ai le sentiment d’être utile.

LMEF – Avez un message à partager avec vos confrères ?

C.B – Je voudrais vraiment remercier Pascal Mièvre de l’Épicerie Fine Rive Gauche à Paris. Nous lui devons beaucoup. Avec Jérôme mon mari, nous l’avions rencontré lors d’un salon Épicures avant d’ouvrir, et il nous avait dit de pas hésiter à aller dans les épiceries expliquer que nous étions porteurs d’un projet. Nous sommes allés chez lui le leedemain et pendant deux ans, nous sommes allés voir des épiceries fines partout où nous passions. Cela nous a beaucoup aidés à savoir ce que nous voulions ou pas.

L’Épicurie des Alpes – Epicerie fine de l’année 2024

690 route de Thonon 74390 Châtel

Tél. 04 50 71 65 80

lepicuriedesalpes.fr

 

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.