L’Épicerie Jeanne ou l’enthousiasme de la jeunesse

Article mis en ligne par · 6 septembre 2018

À seulement 26 ans, Jeanne Diarra s’est lancée dans l’aventure de l’épicerie fine. Son credo : des produits français de qualité, des sourires et des sandwichs sur-mesure.

Excepté quelques petits boulots dans la vente en boulangerie, chocolaterie et épicerie fine, rien ne prédestinait Jeanne Diarra à dédier sa vie professionnelle au commerce de l’épicerie fine… Et pourtant !

Fraîchement diplômée de l’IAE de Créteil en contrôle de gestion, à 26 ans, la jeune femme saute le pas. Elle entame l’année dernière une recherche de locaux, monte un business plan, participe à la formation “5 jours pour entreprendre” à la Chambre de commerce et d’industrie. En quelques mois, Jeanne se mue en entrepreneur hors pair. Elle inaugure le 12 juin dernier l’Épicerie Jeanne au 108 rue du Cherche-Midi, dans le 6e arrondissement de la capitale.

“J’étais d’abord tournée vers d’autres quartiers parisiens comme le 11e ou le 9e mais il y a déjà pas mal de petits commerces dans ce coin. J’ai eu l’opportunité de visiter deux locaux, l’un dans le 13e arrondissement et finalement, c’est celui-ci qui m’a tout de suite séduite !” explique la jeune femme. Après avoir visité le local en compagnie de sa maman et contracté le bail, les travaux commencent dans cet ancien repaire des aficionados de charcuterie espagnole.

Aidée par des amis, Jeanne transforme son local, repeint les murs… La petite boutique prend de l’allure. Étagères en bois, murs blancs, comptoir avec  vitrine, c’est simple, sobre, joli, efficace.


Une dizaine de places assises

EPICERIE JEANNE 2Quant au concept, Jeanne Diarra le résume en quelques mots : “Vous prenez un bar à vin convivial, des sandwichs artisanaux de qualité et vous rajoutez une touche féminine !” Côté produits, l’offre est restreinte mais suffisante avec des produits 100 % français (excepté le jambon italien Serrano et San Daniel) allant des fromages et du beurre AOP au saucisson à la truffe (l’un des best-sellers de la maison !), en passant par les biscuits, madeleines, tartinables, confitures et autres condiments. Jeanne se fournit en direct auprès de producteurs mais confesse se faire aussi livrer par des grossistes de Rungis.

La diversité des boissons est de mise (des bières du Nord aux vins du Sud en passant par les jus bio, thés et autres cafés) pour la petite boutique qui assure la grande majorité de ses ventes en vente à emporter. Pour les touristes et travailleurs du quartier, la jeune femme prépare chaque jour une vingtaine de sandwichs de qualité, salades et planches mais aussi quelques desserts d’assemblage.

Une dizaine de places assises sont disponibles pour la dégustation sur place (formules déjeuner : entre 10 et 12 € avec sandwich, boisson et dessert). Un air de jeunesse, d’enthousiasme et de gourmandise flotte au niveau du 108 rue du Cherche-Midi.

La jeune femme se dit confiante pour ses premiers mois et évoque “un potentiel” pour sa jeune boutique.

Au menu prochainement, des galettes de sarrasin pour remplacer le pain et, pourquoi pas, du jambon espagnol.

Claire-Sophie Martin

Contact
Épicerie Jeanne
108 rue du Cherche-Midi – 75006 Paris

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.