Les Français apprécient le whisky et le rhum !

Article mis en ligne par · 21 novembre 2018 ·

 Réalisée pour Whisky Live Paris par Ipsos, une enquête nous indique qu’en 2018, 42 % des Français déclarent avoir consommé au moins un spiritueux.

Intéressant à plus d’un titre, le baromètre Ipsos nous en dit beaucoup sur l’intérêt que nos compatriotes portent aux spiritueux. Avec quelques records à la clé puisque la France est aujourd’hui le quatrième pays consommateur de whisky dans le monde (après l’Inde, les USA et le Japon) et le premier pays consommateur de scotch whisky. Elle occupe la huitième place mondiale sur le marché du rhum (IWSR – Forecast report 2016-2021 Global review). Whisky et rhum en tête Parmi les 53 % des Français qui ont déclaré avoir acheté au moins un spiritueux au cours des douze derniers mois, 31 % d’entre eux déclarent avoir acheté du whisky et 26 % du rhum. Ils sont également 6 % à avoir dégusté du whisky et 22 % du rhum.

Sur la deuxième marche du podium avant les vodkas et les boissons anisées, le rhum affiche donc une dynamique certaine tant en termes de perception que de consommation, puisque 56 % de ceux qui en consomment estiment qu’il s’agit d’une boisson résolument dans l’air du temps. Cette étude nous apprend par ailleurs que près d’un tiers (31 %) des consommateurs de rhum affirment avoir augmenté leur consommation au cours des deux dernières années. Parmi ce tiers, cette dynamique est largement portée par les 18-35 ans représentant plus de 4 consommateurs sur 10 (43 %).

Des modes de consommation responsables et raisonnés 

Le baromètre Ipsos met également en évidence des différences nettes entre les profils des consommateurs de rhum et de whisky. Alors que la moitié des consommateurs de whisky ont plus de 50 ans et que sept sur dix (69 %) sont des hommes, le consommateur de rhum présente un profil plus mixte (homme ou femme) et plus jeune (deux tiers des consommateurs ont moins de 50 ans). 38 % des consommateurs de rhum ont même moins de 35 ans ! Et ils ont des rituels de consommation différents… En effet, une écrasante majorité des consommateurs de whisky le déguste pur, avec ou sans glace (87 %). Par ailleurs, c’est un spiritueux perçu comme étant idéal à l’apéritif, de l’avis de 8 consommateurs de whisky sur 10.

Du côté des buveurs de rhum, l’utilisation en cocktail est des plus massives. 56 % des consommateurs reconnaissent s’en servir notamment pour réaliser des ti-punchs. À noter que 39 % des consommateurs de rhum l’utilisent également en cuisine. La majorité des consommateurs de whisky (81 %) et de rhum (71 %) estime enfin qu’il s’agit d’une boisson qui se consomme en dégustation, en faible quantité.

Des consommateurs exigeants

Dans une optique de renseignement, notamment en amont de tout achat, la qualité est le premier critère de recherche mis en évidence par les acheteurs de whisky et de rhum (56 %), et ce, avant même de s’attacher à l’identité des marques fabricantes. Interrogés sur la perception qu’ils se font de ces spiritueux, la quasitotalité des consommateurs de whisky (85 %) et de rhum (82 %) ont indiscutablement l’image d’une boisson de qualité. Pour eux, la qualité d’un whisky ou d’un rhum se définit par le goût, la couleur, l’origine ou encore l’âge. L’âge des spiritueux est d’ailleurs un des critères d’achat saillants chez les consommateurs, d’autant plus vrai lorsqu’ils se déclarent “connaisseurs”.

Une consommation statutaire

Les spiritueux se font l’écho d’une consommation statutaire. Dans la perception des Français, whisky et rhum véhiculent une valeur symbolique importante et témoignent d’un goût certain. Ainsi, 80 % des consommateurs de whisky et 71 % des consommateurs de rhum en proposent à leurs invités lors de réception à domicile. Gage de distinction, whisky et rhum sont considérés comme des cadeaux de choix. Un tiers (30 %) des acheteurs de whisky et près d’un quart (23 %) des acheteurs de rhum en acquièrent généralement pour l’offrir à leurs proches. Ces deux spiritueux sont même considérés comme des valeurs sûres pour les plus connaisseurs des acheteurs à la recherche de bouteilles encore plus exclusives.

Le caractère éphémère de flacons proposés en série limitée est un critère d’achat pour 39 % des connaisseurs de whisky et 41 % des connaisseurs de rhum. Ces amateurs sont également des collectionneurs, adeptes de flacons collectors, parfois issus de distilleries depuis longtemps fermées ou d’embouteilleurs indépendants particulièrement salués pour leur talent. Cette tendance concerne 41 % des connaisseurs de whisky et 46 % des connaisseurs de rhum.

 

Méthodologie du Baromètre Ipsos pour Whisky Live Paris : enquête réalisée en on-line à partir de l’Access panel d’Ipsos auprès d’un échantillon national représentatif de 1 022 Français âgés de 18 à 75 ans – Terrain réalisé du 1er au 7 août 2018.