epicures 2023
monde epicerie fine legumes sec

Les légumes secs, une alternative à la viande plébiscitée

Le Réseau Action Climat a demandé à Harris Interactive d’interroger les Français sur leurs nouvelles attentes en matière de consommation, et en particulier, sur la consommation de viande et les alternatives à cette dernière. 

Dans la perspective d’une diminution de leur consommation de viande, les Français se montrent ouverts à de nombreuses alternatives permettant de conserver un régime alimentaire sain et notamment un apport régulier en protéines. Les légumes secs (77%), de même que les céréales brutes (75%), sont particulièrement plébiscitées, et dans une moindre mesure, les préparations peu transformées qui en seraient issues (houmous, falafels, tofu, etc., 53%). Les Français se montrent plus réticents à certaines alternatives encore peu répandues aujourd’hui, comme les algues (37%), la viande de synthèse (25%) ou les insectes (23%), quoique les Français les plus jeunes se montrent plus aventureux à leur égard (près de la moitié d’entre eux se déclarant prêts à les consommer). 

Les vertus des légumes secs 

Particulièrement bien accueillis, les légumes secs sont entourés d’une aura positive dans l’imaginaire des Français. Ils jouissent d’une bonne image d’abord sur le plan nutritif (riches en fibres et nutriments, 91% ; source de protéines moins chère que la viande, 85%), mais aussi sur le plan gustatif (« ils ont un goût que vous aimez », 84% ; « ils ont un goût que les enfants aiment », 61%). Mais ils semblent surtout représenter un aliment vertueux pour l’environnement (« leur production émet peu d’émission de gaz à effet-de-serre », 73%) et contribuer à la mise en valeur d’une consommation plus locale, les légumineuses apparaissant à la fois comme produites en quantité en France (81%) et valorisantes pour le terroir Français à travers les nombreuses variétés disponibles (lentilles vertes du Puy, haricots tarbais, lentilles du Berry, etc., 87%). Bons, faciles à cuisiner (82%) et même faciles à digérer (80%), les légumes secs apparaissent ainsi comme une alternative particulièrement intéressante à la viande pour les Français… à condition d’avoir en tête des recettes pour les cuisiner, ce dont un tiers des Français reconnait manquer (32%). 

Enquête réalisée du 16 au 18 février auprès d’un échantillon de 1063 personnes, représentatif de la population Française. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socio-professionnelle et région d’habitation. 

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Inscrivez-vous à notre newsletter

En validant ce formulaire, j’accepte que mes données soient réutilisées conformément à notre politique de confidentialité. Pour connaître nos mentions légales, cliquez ici.