Olga triplement récompensée au Sial

La société Olga (ex-Triballat Noyal) a reçu le prix spécial “Own The Change” du Salon International de l’Alimentation (Sial), tandis que des produits de sa marque de substituts aux produits laitiers Soon étaient également distingués d’un prix Sial Innovation.

Le prix « Own the Change » (« Maîtrise du Changement ») récompense un acteur engagé dans la transition alimentaire et qui oeuvre pour une alimentation plus saine et durable. Quant aux produits, ce sont les desserts à base d’épeautre, d’avoine et de chanvre issus de filières françaises de sa nouvelle marque Soon qui ont été récompensés. L’entreprise bretonne fait ainsi coup double à peine plus de six mois après s’être rebaptisée Olga et quatre mois après avoir lancé Soon, marque de substituts végétaux dédiée aux magasins bio. Une autre des marques du groupe distribuée en grande surfaces généralistes, Petit Billy, a également été gratifiée d’un Sial Innovation pour son chèvre frais à l’ail des ours infusé bio.

100 % agroécologique en 2035

L’entreprise pionnière des produits laitiers bio et des desserts au soja et au chanvre est fortement engagée dans les filières végétales et bio et dans la transition énergétique du secteur alimentaire. Elle a dernièrement publié une « vision 2035 » consistant à « incarner un nouveau modèle d’entreprise agroalimentaire régénérative« . Celui-ci se traduit par l’objectif de faire passer son offre issue de l’agroécologie de 50 % actuellement à 100 % d’ici 13 ans. Olga est par ailleurs impliquée dans le Planetscore et compte accompagner participer au projet Biodiscore afin de développer des outils de pilotage de la biodiversité « au niveau de chaque ferme » en partenariat avec les producteurs locaux.

Une septuagénaire innovante

L’entreprise annonce aussi un renforcement de les Recherche & Développement dans le domaine des nouveaux procédés de fermentation. Elle est lauréate de l’appel à projet France Relance, avec le programme ZymoFood d’industrialisation de nouveaux produits à base de légumineuses et céréales, en s’ouvrant à la biodynamie. De la même façon, Olga contribue à la recherche dans le domaine des solutions d’alimentation pour les missions spatiales, en coopération avec le Cnes. D’ici 2035 enfin, toutes les activités du groupe devront avoir un impact positif sur l’environnement (énergie, CO2, eau, emballages). Maxime Triballat et son épouse Olga ont créé le groupe en 1951 après avoir racheté une petite laiterie à Noyal-sur-Vilaine (35). Le prénom de la fondatrice a inspiré le nouveau nom de l’entreprise. Celle-ci est restée familiale et indépendante depuis trois générations. Olga emploie aujourd’hui 1 350 salariés, fédère 33 producteurs et détient vingt marques (Sojasun, Sojade, Vrai, Petit Billy, Grillon d’Or, etc). Son chiffre d’affaires annuel est de 335 millions d’euros.

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Inscrivez-vous à notre newsletter

En validant ce formulaire, j’accepte que mes données soient réutilisées conformément à notre politique de confidentialité. Pour connaître nos mentions légales, cliquez ici.