resurrection-ble-ancien

Résurrection prend son envol à Canéjan

Quatre ans après son lancement, la start-up Intelligence culinaire, qui fabrique les biscuits à base de coproduits alimentaires Résurrection, ouvre un atelier de production à Canéjan, près de Bordeaux (Gironde) pour internaliser sa production et développer sa R&D.

Lancée en 2018 par Marie Kerouedan, Résurrection propose des crackers, tortillas et sablés bio à base de coproduits. Ces matières (drêche de bière, marc de pomme à cidre et plus récemment okara de lait de soja) créées au cours de la fabrication d’un produit agroalimentaire sont habituellement jetées. La société source les trois-quarts de ses ingrédients en Nouvelle-Aquitaine et avait jusqu’à présent son siège à Bordeaux.

« Nous avons réhabilité un ancien distributeur de presse en atelier aux normes agroalimentaires, communique Marie Kerouedan, fondatrice d’Intelligence culinaire. Aujourd’hui, notre atelier regroupe la partie production, mais aussi le pôle conditionnement biscuitier, une unité de pilote de gestion des coproduits, ainsi qu’un laboratoire R&D et les bureaux de l’entreprise. Il devenait indispensable pour nous de pouvoir répondre aux demandes de volumes attendues, d’avoir plus d’autonomie dans notre organisation, et de développer fortement notre R&D.  » Cette installation à Canéjan – ville notamment connue dans le monde de la bio pour abriter le siège de So.bio et Bio c’Bon ainsi que celui de Vitagermine – permettra d’augmenter la capacité de production d’Intelligence culinaire « et de répondre à des appels d’offres d’industriels« , précise un communiqué.

Sous-traitance et R&D partagée en vue

Intelligence culinaire produit désormais l’intégralité des gammes de biscuits de la marque au sein de son usine. Elle produit actuellement deux tonnes de crackers par mois « et les demandes ne cessent d’augmenter « . Elle y développe également de nouveaux projets avec d’autres acteurs de l’agro-alimentaire. Prochaine étape : obtenir l’IFS Global Markets Food. Ce standard international permettra d’aller beaucoup plus loin en matière de qualité et de sécurité des procédés et productions alimentaire.

Concernant les développement, Résurrection lancera très prochainement une nouvele gamme de sablés à base de résidus (okara) de lait de soja. Intelligence culinaire mise enfin sur une nouvelle activité en prestation de services appelée “Le Bon Lab”. Elle consiste à « proposer notre double expertise biscuits et coproduits à d’autres marques de l’agro-alimentaire« , prtcise Marie Kerouedan. L’équipe R&D intégrée d’Intelligence culinaire emploie notamment sous convention industrielle de formation par la recherche (Cifre)une doctorante qui réalise une thèse sur la valorisation culinaire de coproduits.

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Inscrivez-vous à notre newsletter

En validant ce formulaire, j’accepte que mes données soient réutilisées conformément à notre politique de confidentialité. Pour connaître nos mentions légales, cliquez ici.