kignon

Retour sur deux pépites du salon Pro Bio Ouest

Le premier salon Pro Bio Ouest a rassemblé 68 exposants des régions Bretagne et Pays de la Loire et accueilli quelques 350 visiteurs professionnels. Retour sur deux produits qui nous ont séduits parce qu’ils sont à la fois bio, gourmets et responsables.

Kignon, le biscuit antigaspi et inclusif qui a du goût

Avec sa marque Kignon, la Biscuiterie Handi Gaspi accomplit l’exploit de transformer le pain sec en gourmandises tout favorisant l’activité de personnes handicapées. Créée il y a six mois par femmes impliquées dans ou sensibilisées à la question du handicap et à l’économie circulaire la start-up a été créée au sein d’Établissement et Service d’Aide par le Travail (Ésat) établi à Vigneux de Bretagne (44) qui emploie une trentaine de personnes. L’entreprise récupère les invendus de pains bio et les valorise sous forme de biscuits. Et c’est bon, grâce à un équilibre entre le pain et les autres ingrédients (diverses farines, des graines, du beurre, du sucre…), adapté en fonction des recettes : de 19 % de vieux pain valorisé dans le cookie « tout chocolat » à 23 % pour le biscuit « sarrasin ». Seules limites : un prix public conseillé autour 4 euros pour un sachet de 150 grammes (10 biscuits) qui peut paraître un peu élevé – mais les biscuits sont également disponibles en vrac – et une DLC assez courte (six mois) du fait que du pain invendu entre dans la recette. Le prix à payer de l’économie circulaire… Les fondatrices ont l’ambition d’ouvrir d’autres sites de fabrication dans une démarche de production et consommation « ultra-locale ».

Graine de Breton, l’alternative naturelle et locale au déca

Graine de Breton se présente comme un « torréfacteur d’alternatives locales ». L’aventure a commencé il y a cinq ans lorsque Yoann Gouéry a découvert le malt d’orge torréfié. De là est né Orgé, une alternative au café sans caféine et bio au goût très proche du café. Depuis, le fabricant a sorti deux autres recettes d’infusions, le Kofé (petit épeautre torréfié) et le Sobacha (infusion de sarasin remplaçant le thé) et s’est diversifié dans la production artisanal de graines torréfiées à cuisiner ou incorporer. Toutes sont bio et viennent des cinq départements bretons. Les produits sont emballés par l’Ésat d’Hillion (22). Les prix se situent entre 2,50 euros et 5 euros selon la mouture.




Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Inscrivez-vous à notre newsletter