logo-solidar-monde

Solidar’Monde innove du Sud au Nord

Tout en poursuivant le développement de l’agroforesterie et des filières tropicales, Solidar’Monde prépare le lancement d’une bière bio équitable française et s’intéresse à d’autres filières dans l’Hexagone.

« Dans les bières françaises, il n’y a pratiquement que l’eau qui est française », lance Elsa Casaliggi, manageur marketing de Solidar’Monde. En effet, si la France est grande productrice d’orge, elle le transforme très peu en malt, ingrédient de la bière avec le houblon et la levure. Désireuse de contribuer à la relocalisation de la filière en France, la marque de commerce équitable a développé une bière bio équitable en collaboration avec la coopérative bourguignonne Cocebi Bio et la micromalterie drômoise À Vos Malts. Celle-ci est distante de moins de 300 kilomètres de Cocebi ce qui permet de limiter l’impact carbone.  Elle a par ailleurs développé un nouveau procédé de production « beaucoup moins énergivore avec un contrôle de température qui obtient un malt grande qualité », précise Elsa Casaliggi. Grâce à un « chauffage très doux du grain d’orge », il permet de proposer un malt de qualité aux brasseries et à « de grandes maisons de whisky », complète la responsable du marketing de Solidar’Monde. Au plus tard à l’automne prochain, la marque mettra sur la marché quatre recettes : une blonde, une blanche, une ambrée et IPA réalisée avec du houblon européen (Indian Pale Ale, une catégorie très amère en vogue).

Développer le commerce équitable nord-nord

Conditionnées en bouteilles de 33 cl, ces bières sont actuellement présentées à la distribution bio. Leur prix de vente public conseillé devrait se situer en dessous de 3 euros. Le lancement de ces bières s’inscrit dans l’objectif de Solidar’Monde de développer le commerce équitable nord-nord . Outre la production de bière, la marque s’intéresse ainsi à la production de sucre de betterave dans le nord de la France, à celles de « certains fruits à coque comme l’amande et de miel », annonce Alain Hohwiller, président du directoire de Solidar’Monde.

Agroforesterie et industrialisation au Sud

Les deux autres objectifs de la marque alimentaire de l’association Artisans du Monde sont respectivement le soutien au développement de l’agroforesterie dite « avancée » (au moins 40 % d’ombrage) et la valorisation sur place des matières premières d’origine. Ils concernent au premier chef le terrain historique de la marque, les pays tropicaux d’Amérique du Sud et d’Afrique et ses filières café, cacao et céréales (principalement quinoa). Parmi les dernières réalisations, une filière café de forêt bio et équitable en agroforesterie a été mise en route en mars dernier en Éthiopie (forêt vierge de Bench Maji). Solidar’Monde distribue aussi les produits de la chocolaterie Fairafric ouverte au Ghana en septembre 2020. Gérée et exploitée par des Ghanéens, elle produit sur place la masse de cacao et les tablettes de chocolat à partir de fèves originaires du pays et d’autres ingrédients africains.

Un procédé innovant pour la vente en vrac

Solidar’Monde a réalisé 11 millions d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier, en hausse de 1,9 %. La marque table sur une progression de 6 % cette année, à 12,2 millions d’euros. Elle compte notamment sur la montée en puissance de ses innovations. Celles-ci se poursuivront en 2022 avec, entre autres, l’introduction d’un procédé innovant de vente en vrac garantissant une meilleure conservation des produits. Un pilote sera présenté début juin pour une application en septembre. Outre sa dynamique propre, la marque compte sur la croissance intrinsèque de la demande. Les ventes de produits de commerce équitable ont progressé de de 12 % en France en 2020 et de 9 % en 2021. Le regain d’intérêt pour la souveraineté alimentaire et la reconnaissance de dimension sociale et écologique du commerce équitable par la loi Climat et Résilience promulguée en août dernier, portent le développement du marché.

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Inscrivez-vous à notre newsletter