Breizh Café (Paris 17e)

Article mis en ligne par · 15 septembre 2019

L’aventure Breizh Café commence il y a plus de vingt ans avec un certain Bertrand Larcher, breton d’origine partant au Japon étudier la société japonaise. Il y rencontre sa femme et, quelques années plus tard, rentre en France pour créer son concept : une crêperie 100 % bretonne. Sont successivement ouverts des établissements à Paris et en Bretagne. Aujourd’hui, quatre établissements sont présents dans la capitale dont deux disposent d’une partie épicerie fine. Au Breizh Café des Batignolles (Paris 17e), inauguré il y a quelques mois seulement, la partie restauration côtoie la partie épicerie fine au sein d’un même lieu. Côté  épicerie, une grande table d’hôtes en granit et béton pour huit convives siège au centre, permettant aux clients de déguster les produits de la maison. Et côté épicerie fine, la Bretagne est bien sûr à l’honneur.

Huit fournisseurs pour 70 références

Huit fournisseurs y proposent leurs pépites : La Bellevilloise et ses 25 références de sardines ; la Maison du Sarrasin avec ses tuiles, bonbons au caramel et autre soba cha, l’infusion chère à la maison ; les confitures de Raphaël ; les sels de la Maison Charteau ; les miels de la Maison de l’Abeille ; le coulis de caramel de Bruno Leders ; les caramels signés Armorine ou encore le célèbre fondant au chocolat Le Baulois, seul de la bande à ne pas faire honneur à la pointe bretonne (il vient de La Baule). Au total, 70 produits sont proposés en sec exclusivement. Au top des ventes, on retrouve l’infusion de sarrasin soba cha conçue à Saint-Malo et à déguster chaude ou froide. Suivent le fondant au chocolat de Le Baulois, le coulis de caramel de Bruno Leders et les sels de chez Charteau (de la fleur de sel au piment d’Espelette, aux algues ou encore au sarrasin).

Beaucoup de ces produits sont utilisés en cuisine dans les assiettes de Breizh Café comme la confiture ou les miels dans les crêpes, les bonbons au caramel servis à l’addition ou encore les biscuits au sarrasin offerts avec le café ou le thé. Un délice pour la clientèle très familiale de ce café des Batignolles dans le nord-ouest parisien. La partie épicerie représente pour l’heure 10 % du CA total de l’établissement, soit quelque 1000 € par semaine.

La Bonne Idée 

Une table haute pour huit sièges au centre de la partie épicerie fine, permettant aux clients de déguster les produits vendus en boutique ou de s’attabler tout en gardant un œil sur les produits avec lesquels ils pourront repartir…

Ouverture : de 11h30 à 23h du lundi au dimanche ; à partir de 10h le week-end. 

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.