Saveurs et Cie

Article mis en ligne par · 15 septembre 2019

Saveurs et Cie, boutique aux plaisirs hétéroclites

Cet été, Anne Calvez a troqué sa casquette d’horticultrice pour celle de gérante d’épicerie fine. Reconversion nécessaire pour une épicurienne en manque de contact humain.

ANNE CALVEZ

De l’horticulture à l’épicerie fine, il n’y a qu’un pas. Ou plutôt qu’une , comme le raconte Anne Calvez. Ouverte en juillet 2019 dans la commune bretonne de Plouescat, sa boutique « Saveurs et Cie » est bel et bien le fruit d’un changement de cap professionnel.

« J’ai repris une ancienne épicerie dans ce petit bourg, elle (l’ancienne propriétaire, ndlr) partait en retraite. (..) Je me suis dit ‘allons-y’, on ne va pas encore laisser mourir un commerce ».

L’enseigne a ainsi pu continuer à vivre, entre les mains – novices, mais déterminées – d’Anne Calvez. 

 

Un mot d’ordre : le plaisir 

Celle qui travaillait auparavant dans une exploitation horticole avec son mari avait « un grand besoin de contact ». Ce qui l’a motivée à se tourner vers le commerce, et plus précisément l’épicerie fine. « Les gens viennent acheter des choses pour faire plaisir, ils sont dans un bon état d’esprit », confie Anne Calvez. Epicurienne et autodidacte, cette dernière avoue en être arrivé là pour se faire – aussi – plaisir à elle-même.

Boutique hybride 

Pour la gérante, les réjouissances se déclinent au-delà de l’épicerie fine, ce qui fait toute la singularité de son commerce aux diverses facettes. En plus des mets vendus, Anne Calvez propose de la décoration et quelques produits pour la maison (parfum, produits de thalassothérapie pour le corps et même des peluches). « C’était déjà le concept du magasin précédent », indique l’entrepreneuse, qui a tenu à conserver cette originalité. 

« Je suis dans un village d’environ 3500 habitants à 3 kms de la côte et 40 kms de Brest. C’est aussi ce qui motive le choix de l’offre diversifiée entre épicerie fine, produits régionaux, accessoires de la table et petite décoration ».

Priorité à la région

Outre sa touche originale, Saveurs et Cie propose principalement de l’épicerie fine. « Je vends pas mal de produits régionaux et locaux », souligne Anne Calvez. Un point important selon elle, car hors quelques touristes en haute saison, la majorité de sa clientèle reste locale, « il faut qu’elle puisse trouver ce qu’elle cherche ». 

Côté produits, Anne Calvez a eu la chance de bénéficier de la sélection de la personne qu’elle a succédée. Elle peaufine cependant sa propre sélection en allant directement à la rencontre des producteurs locaux dans la mesure du possible et en faisant partager à sa clientèle ses coups de coeur. Comme les pétales de blé noir meringués de la biscuiterie du Sud du Finistère « Les délices bigoudens » ou encore les tartinades iodées de « Poisson d’Ouest ». 

Opération de com’ dans l’agenda

Récemment à la tête de sa petite entreprise, Anne Calvez a plusieurs idées pour animer et faire connaître encore davantage son commerce dans les mois à venir. Elle prévoit notamment de proposer aux propriétaires de gîtes d’offrir à leurs clients des paniers de bienvenue et de démarcher les comités d’entreprises des alentours.

Julia Kadri

 

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.