BREST Tôt ou Tard : la caverne d’Ali Baba

Article mis en ligne par · 21 février 2018

Après une première épicerie créée en 2005, puis une seconde en 2008, Armelle Lebret est plus que jamais une commerçante passionnée.

Si la première boutique s’est inventée autour du thé, du café et du chocolat, très vite la gamme de produits s’est élargie, au point de ne pas permettre aujourd’hui à la commerçante de dénombrer exactement l’ensemble de ses références. “Je peux simplement vous dire que j’ai 300 fournisseurs précise-t-elle, pour le reste, impossible de vous donner un chiffre”. Car en plus des produits alimentaires comme les biscuits Dolfin, Délices de Breizh et Mimie Gwastell, les tablettes de chocolat dont elle est la spécialiste et la gamme de confitures, les 60 m2 de l’épicerie fine située rue de Lyon à Brest abritent théières, tasses, saladiers, mais également parfums d’intérieur et même des chaussettes depuis cette année. Des articles inattendus, intégrés au fil des rencontres, et qui font auprès de sa fidèle clientèle, tout le charme de son commerce.

Une seconde adresse salée

Avec une certaine logique, Armelle Lebret a ouvert sa deuxième adresse afin d’y proposer une offre salée. Sur ses rayonnages, les épices Roellinger qu’elle apprécie beaucoup, les huiles de la gamme Mille et Une Huiles, des terrines de poissons et de crustacés La Paimpolaise, des terrines de porc, une sélection de produits à base de truffe et des articles plus surprenants comme des insectes ou de quoi faire sa propre bière ou sa moutarde. Et pour toujours offrir un choix le plus large possible, s’ajoutent de la vaisselle de la marque Jars, des ustensiles Joseph Joseph, des brosses et balais Andrée Jardin et de nombreux objets nomades : bentos – avec dans l’idée de mieux manger et de dépenser moins -, bouteilles d’eau sans BPA, bouteilles isothermes et même un charbon végétal japonais pour purifier l’eau.

Une envie qui reste intacte

“ Après toutes ces années, j’ai toujours l’impression d’être une jeune commerçante” raconte Armelle Lebret. Très investie dans l’association des commerçants brestois, elle s’engage au quotidien avec ses confrères pour dynamiser un centre-ville mis à mal par la concurrence des zones commerciales. L’énergie de l’épicière est palpable et son envie intacte : “je veux continuer à accueillir une clientèle la plus large possible, hommes, femmes, enfants, grands-parents, et pas seulement venue du centre-ville ; j’espère attirer tous les quartiers, même ceux où la clientèle est parfois moins encline à franchir la porte d’un commerce comme le mien”.

Contact
Tôt ou Tard
49 rue de Lyon & 34 rue d’Aiguillon – 29 200 Brest
Tél. 06 17 92 69 29
Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.