carte de france de confiseries régionales - marché français de la confiserie

Le marché de la confiserie reprend des couleurs

Après plusieurs crises successives ces dernières années, le marché de la confiserie a retrouvé une belle dynamique en 2022, selon Confiseurs de France.

La crise Covid semble tournée pour les bonbons et chewing-gum. Alors que celle-ci avait été particulièrement pénalisante pour le secteur des bonbons et chewing-gum, le frémissement des ventes constaté début 2022 s’est confirmé sur l’année entière. La grande distribution donne le ton avec une progression de 3,7%1 de ventes en volume renouant ainsi progressivement avec son niveau d’avant crise, selon Confiseurs de France, le syndicat professionnel du secteur.

Sucettes et confiseries de sucre en tête

Les niveaux sont même supérieurs à la période pré-Covid pour les catégories de bonbons et sucettes (+10,5% vs 2019)2 et les spécialités de confiserie de sucre (+21,8% vs 2019)2. Pour les chewing-gums qui ont été sur une tendance baissière ces dernières années, la tendance affiche une belle progression sur la période récente. En cumul annuel mobile (Cam) à fin mars 2023 par rapport à la même période en 2022, la hausse est de +9,3%3. Ce rebond ne cela ne permet toutefois pas de renouer avec le niveau pré-Covid.

Pâtes à mâcher et nougats en forte hausse

Côté confiseries régionales, ce sont les calissons ainsi que les nougats et tourons qui connaissent la croissance la plus forte au sein de la catégorie « produits régionaux ou de spécialité » : +17,7 % en volume Cam à fin mars 2023 pour les calissons et +14,9 % pour le segment « nougats et tourons », par rapport à la même période de l’année 2022. Pour les bonbons enrobés ou fourrés, la progression est de +21,4 % pour les pâtes à mâcher de 6,7 % tandis que pour les pastilles et plantes, la hausse des volumes se situe à +3 %4 sur la même période.

Un plaisir pas cher

Le budget moyen annuel des Français alloué aux bonbons et confiseries s’élève en 2022 à 36,80 €. La fréquence d’achat est légèrement inférieure à 1 fois par mois (10,9 fois au cours de l’année) soit 3,40 € de dépense par achat. C’est donc un petit plaisir qui reste raisonnable et accessible pour de nombreux foyers dans le contexte inflationniste actuel4.

La confiserie, valeur refuge

Dans le contexte actuel et alors que 86 % des Français estiment qu’il est important de consommer des produits qui procurent des « petits plaisirs », la confiserie redevient une valeur refuge, un plaisir qui rassure. L’affirmation : « dans le contexte actuel, heureusement qu’il y a les confiseries pour décompresser et se faire plaisir », recueille l’assentiment de 62 % des consommateurs de confiseries. Tandis que 69% affirment que « les bonbons et confiseries permettent d’enchanter le quotidien ».

Les bonbons sont aussi un plaisir qui se partage. Ainsi, 84 % des acheteurs aiment offrir des spécialités de bonbons et confiseries. Et 82% d’entre-eux aiment faire découvrir à leurs proches celles qu’ils apprécient. Une proportion plus grande chez les parents (84 %) au regard de ceux qui n’ont pas d’enfant (78 %).

Les recettes régionales comptent

Le caractère régional et traditionnel de la confiserie est aussi une composante de l’attachement des Français à cette catégorie de produits. 87 % des Français reconnaissant que « Certaines confiseries font partie du terroir de la gastronomie Française et doivent être préservées ». L’origine régionale des produits ou de la recette est pour autant un critère d’achat important pour 57% des acheteurs de confiseries, bonbons et/ou chewing-gums. Un critère qui prend de l’importance avec l’âge (69% chez les plus de 55 ans) et avec la fréquence de consommation (69% également chez les acheteurs réguliers).

Un attachement qui rayonne également à l’international. Entre 2021 et 2022, les exportations du secteur ont progressé de 12,2% pour atteindre 47 377 tonnes (toutes zones confondues).

  1. Circana pour les Confiseurs de France . Périmètre GMS : HM + SM+Proxi+HD+E-commerce
  2. Circana pour les Confiseurs de France . Périmètre GMS : HM + SM+Proxi+HD+E-commerce – évolution CAM fin mars 2023/CAM fin juin 2019
  3. Circana pour les Confiseurs de France . Périmètre GMS : HM + SM+Proxi+HD+E-commerce – évolution CAM fin mars 2023/CAM fin mars 2022
  4. Source : Kantar pour les Confiseurs de France

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.