Fruits elabores compote de pomme credit fiac adobestock copie 650x439

Une récolte 2023 favorable aux compotes de pommes ?

Les chiffres et tendances des récoltes mondiales de pommes 2023 ont été publiées début août en Italie au cours de la rencontre internationale Prognosfruits 2023, dédiée au secteur. La France se distingue. Les fabricants de compotes de pomme de l’Hexagone en profiteront-ils ?

En 2023, la production de pommes des principaux pays producteurs de l’Union européenne devrait diminuer de 3,3 % par rapport à l’année dernière, pour atteindre un total de 11 410 681 tonnes. Cependant, la récolte de cette année est conforme à la moyenne des trois années précédentes (+0,3 %). La production de la Pologne, premier pays producteur européen, est attendue en recul de 11 % comparée par rapport à 2022 et à son niveau moyen quinquennal. La conjonction d’une sécheresse et de températures élevées a pénalisé la production des pays du Nord de l’Europe (source : Association mondiale des producteurs de pommes et poires Wapa).

Stabilité ou recul des plus gros producteurs

Les tendances européennes sont similaires à celles d’autres pays de l’hémisphère nord. La récolte de pommes de la Chine restera stable à 37,2 millions de tonnes. Les États-Unis s’attendent à une récolte de pommes de 4,5 millions de tonnes (3,6 % de baisse à partir de 2022). La récolte de pommes en Inde devrait également diminuer de plus de 30 % (1,9 million de tonnes métriques au total).

La France et l’Espagne font exception

A l’inverse, la production de l’Espagne rebondirait de 30 % après le gel de 2022. En France, les prévisions de récolte au 1er août 2023 prévoient une production en hausse de 11 % (1,6 M t), selon Agreste. Elle serait également supérieure de 10 % à la moyenne des récoltes 2018-2022. Cette hausse concernerait tous les bassins de production. Les prévisions de production de pommes étant publiées en se fondant sur l’hypothèse que le reste de la saison ne connaîtra pas d’événements susceptibles d’affecter la récolte finale, les producteurs restent cependant prudents. Mais cette année, le calendrier de la récolte devrait revenir à la normale après l’an dernier où il avait été particulièrement précoce.

De trop beaux fruits pour les compotes ?

Isabelle Jusserand, directrice de l’interprofession des fruits destinés à la transformation, a souligné sur son compte Linkedin que ce niveau de production « n’avait pas été atteint depuis 2019 ». Cette abondance, espère-t-elle, devrait permettre de générer des volumes pour la fabrication de compotes. Sous réserve la qualité du cru 2023 n’oriente pas une part trop importante de la production vers les rayons frais… La saison est en effet marquée dans de nombreuses régions par un bon grossissement des fruits, favorisé par une météo moins chaude qu’en 2022.

Les compotes de pommes se valorisent

De plus, la baisse de production mondiale devrait soutenir l’augmentation des cours. Ce qui est une bonne nouvelle pour les producteurs, qui considèrent que les tarifs de marché actuels ne leur permet pas d’absorber la hausse de leurs coûts. Mais une moins bonne pour les transformateurs. Aliment végétal, origine France, praticité et gourmandise : les compotes de pomme ne manquent toutefois pas d’arguments pour justifier leur valorisation.

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.