Comptoir d'Aquitaine

Comptoir d’Aquitaine fait la part belle aux produits de la région

Il y a huit ans, Comptoir d’Aquitaine ouvrait ses portes. C’est une épicerie fine régionale et conviviale, comme aime la présenter Fabienne Lailheugue-Laffont, la fondatrice. Sa sélection pointue de produits gourmets originaires d’Aquitaine attire une clientèle très fidèle. Entretien avec la propriétaire des lieux.

Le monde de l’épicerie fine – Fabienne, pourrions-nous revenir sur la genèse de Comptoir d’Aquitaine ?

Fabienne Lailheugue-Laffont – Avec plaisir ! Bordelaise, avec de solides origines béarnaises, j’ai décidé de me reconvertir au métier d’épicier fin après une carrière de 26 ans dans les domaines du marketing et des ventes, au sein de la grande distribution française et européenne, dans différents secteurs.

Nourrie aux délicieux légumes du potager de mon père, cuisinés par ma mère, et régalée par de nombreux produits de la ferme tels que du canard ou des laitages, ces produits d’exception ont forgé mon palais aujourd’hui exigeant.

Depuis le départ, mon ambition avec Comptoir d’Aquitaine est d’offrir aux gourmets un lieu convivial où ils peuvent découvrir et goûter des produits de grande qualité dénichés dans ma région natale : l’Aquitaine.

Afin de réaliser une sélection irréprochable, j’ai répertorié toutes les spécialités de la région et j’ai pris la route régulièrement, pendant deux ans, pour aller à la rencontre de mes futurs producteurs. J’ai testé des milliers de produits, et j’en ai sélectionné entre 400 et 500 ; mon offre varie en fonction de la saisonnalité et de la disponibilité. Pour la sélection, j’utilise une grille de notation. Les valeurs que nous défendons sont le bien manger, le savoir-faire, l’humain, la convivialité et le circuit court.

LMEF – Vous avez mentionné l’utilisation d’une grille de notation pour sélectionner vos produits. Pourriez-vous nous en dire davantage à ce sujet ?

F.L-L. – Ma gamme est en perpétuelle évolution au fil de mes découvertes et de mes rencontres, mais elle se compose toujours d’environ 400 à 500 références, faute de place. La boutique mesure 25 mètres carrés. Lorsqu’un nouveau produit attire mon attention, je l’achète et je le déguste avec mon mari, Jean-Marc Lailheugue, mon partenaire dans l’ombre qui me prête souvent main forte et réalise toutes mes photographies pour la boutique. Lui aussi a opéré une reconversion quelques années avant moi pour devenir photographe. Lors des dégustations, nous suivons une grille de notation exigeante mais juste. Le produit doit obtenir au minimum 4 étoiles sur 5 pour entrer dans ma gamme. Je n’hésite pas à le faire goûter à mes clients afin d’obtenir leur avis, et ainsi conforter ou non le mien.

LMEF – Pouvez-vous nous présenter votre sélection de produits ?

F.L-L. – Toutes les semaines, je fais livrer à la boutique de la viande crue en provenance des Landes pour le canard, du Pays basque pour le porc et du Lot-et-Garonne pour la volaille et la pintade. Je propose toute l’année du caviar Sturia, du tarama de caviar, du foie gras, du saumon de la Maison Casteigt ainsi que du jambon ibérique. Comptoir d’Aquitaine est le plus gros vendeur de tarama au caviar Sturia en France ; il fait partie de mes meilleures ventes.

Du côté de l’épicerie fine sèche salée, je présente une sélection complète pour préparer un apéritif ou un repas gourmand qui (r)éveillera toutes les papilles, même les plus exigeantes. Du côté de l’épicerie fine sèche sucrée, je propose des biscuits de la Biscuiterie Olibet, des raisins secs macérés dans du vin de Sauternes enrobés de chocolat de la maison Francis Miot et de nombreux produits à base de noisettes françaises du Lot-et-Garonne, tels que de délicieuses pâtes à tartiner. Environ 65 % de la production de noisettes française provient du Lot-et-Garonne. Plusieurs fois par mois, je fais livrer des gâteaux basques qui partent comme des petits pains.

Enfin, côté cave, j’ai une sélection très courte avec quatre références de vins et trois spiritueux, qui s’explique par la proximité avec plusieurs cavistes qui font un excellent travail.

LMEF – Avez-vous mis en place un programme de fidélité ?

F.L-L. – Non, je ne propose pas de programme de fidélité. Je privilégie une approche centrée sur l’humain, le conseil et la personnalisation. Par exemple, je n’hésite pas à offrir un produit à un client. C’est peut-être une manière un peu plus traditionnelle de récompenser la fidélité, mais c’est une approche très personnalisée qui, je crois, fait toute la différence. De plus, je veille à proposer des prix adaptés à toutes les bourses afin que chaque visiteur de mon épicerie fine puisse s’offrir quelque chose, quel que soit son budget, sans compromis sur la qualité. C’est également pourquoi j’ai réussi à fidéliser une large clientèle, principalement locale mais pas seulement. Des personnes viennent du 16e et du 17e arrondissement de Paris, de Neuilly-sur-Seine, de Courbevoie, d’Asnières… car elles savent qu’au Comptoir d’Aquitaine, elles trouveront ce qu’elles recherchent : du goût, de la qualité, de la convivialité et des conseils avisés.

Propos recueillis par Laura Margis

Fiche technique

Date d’ouverture : juillet 2016

Nom de la gérante : Fabienne Lailheugue-Laffont

Surface de vente : 25 mètres carrés

Nombre de références : entre 400 et 500

Nombre de personnes sur la surface de vente : 1

Comptoir d’Aquitaine

37, bis Rue Carnot, 92300 Levallois-Perret

Téléphone : 01 47 58 40 95

miam@comptoirdaquitaine.fr

www.comptoirdaquitaine.fr

Facebook : @Comptoir d’Aquitaine

Instagram : @comptoir_daquitaine

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.