Confiture : Le Parfait a sondé les Français

Article mis en ligne par · 29 août 2022

Si le bocal permet de conserver ce que la nature a de meilleur, c’est aussi et surtout une façon de confiser bien plus : de l’amour et des souvenirs. Près d’un Français sur 2 réalise des confitures plusieurs fois par an ! Les jeunes ne sont pas en reste puisqu’ils sont aussi 1/2 à en cuisiner au moins 1 à 2 fois par an, tout comme les 45-59 ans et 60 ans et plus. Et c’est dans le Grand Est (54,2 %) et en Bourgogne-France-Comté (57,5%) que l’on confise le plus ! Et oui le fait-maison est un acte gratifiant ; popoter serait un véritable acte thérapeutique. Non seulement c’est une manière de prendre soin de soi en choisissant de bons ingrédients à cuisiner mais elle éveille aussi tous les sens. Autre bonus, souvent abordé par les grands angoissés de ce monde : cuisiner permet de se sentir en contrôle et en confiance. Enfin, cuisiner pour l’autre, c’est prendre soin des autres et ainsi retrouver un sentiment d’altruisme et d’utilité dans la société : plus d’un Français sur 2 reconnait avoir déjà offert un pot de confiture à un proche.

Le retour du bon sens paysan !

Vive la saisonnalité : alors que certains fruits et légumes sont présents sur les étals presque toute l’année, les Français soulignent leur attachement à la saisonnalité : pour 64,4% ce qui fait une bonne confiture c’est avant tout des fruits de saison ! C’est d’ailleurs le premier critère ! La pandémie aurait-elle renforcé le désir des consommateurs de s’approvisionner localement ? Pour près d’un Français sur 3, une bonne confiture passe par des fruits achetés en direct de producteurs.

Un savoir-faire qui ne se perd pas

Si les sites internet spécialisés en cuisine représentent la première source d’inspiration des Français pour trouver des recettes (56,1%), ils restent très attachés, à 39,2%, aux recettes de famille et continuent de consulter des livres de recettes (39,6%). Malgré la starification des chefs et leur omniprésence dans les médias, ils ne sont, pour le coup, pas une source de référence pour la réalisation de confitures ; seuls 6% des Français s’y réfèrent. Du côté des plus jeunes, le réseau d’influence va au-delà du cercle familial, puisqu’ils sont 41% à se tourner vers leurs amis, collègues,…

La fraise toujours en tête

Que ce soit auprès de la famille ou d’un autre réseau, la transmission de recettes, la transmission de ce patrimoine culinaire s’effectue beaucoup plus lorsqu’elle est imprégnée d’un moment, chargée d’une histoire. On a tous un plat qui nous rappelle une histoire. La Fraise : un incontournable pour les Français. C’est sacré et elle est indétrônable dans leur cœur : plus d’un tiers des interrogés (33,6%) avoue que leur confiture préférée est bien la confiture de fraises. Abricots et framboises, autres classiques bien connus, la suivent de près avec respectivement 16 % et 17,4 % des votes.

*Etude réalisée du 16 au 21 juin 2022, pour Le Parfait, par l’institut d’études EasyPanel auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatives de la population française de 18 ans et plus.

à lire aussi...

CONFITURE : QUE DIT LA LOI ?

Le législateur définit comme confiture l’art de conserver par le sucre, fruits, légumes, tiges, racines, feuilles ou fleurs que l’on fait cuire afin de les amener à un degré de déshydratation suffisant pour en assurer la conservation. Le décret n° 85-872 du 14 août 1985 portant application de la loi

Lire la suite »
Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.