Le créateur de Délices Lamarque

Délices Lamarque : Épicures de l’année dans la catégorie Réseau

Délices Lamarque une franchise prospère et familiale

Créé en 2011 par Jean-Emmanuel Costedoat-Lamarque, un ancien photographe qui a fait le tour du monde avec un spectacle de prestidigitation, Délices Lamarque – 14 boutiques dans toute la France – a convaincu le jury pour sa légitimité et son efficacité.

LMEF – Vous avez remporté le Prix Épicures de l’Année 2024 dans la catégorie Réseau. Qu’allez-vous faire de ce Prix ?

Jean-Emmanuel Costedoat-Lamarque – Je viens de vendre mes deux magasins d’Albi mais je reste associé dans la tête de réseaux, et je vais continuer à m’occuper des magasins en franchise. Nous allons donc communiquer sur ce trophée dans chaque boutique en plaçant le logo des Épicures dans nos vitrines, et nous allons rédiger un communiqué de presse pour que chacun des franchisés puisse, à son échelle, le faire savoir auprès de sa clientèle et de la presse locale. De notre côté, on va essayer de communiquer sur le plan local, régional et national ; nous allons le rappeler sur le catalogue que nous éditons en septembre et par ailleurs – et cela a son importance – sur les réseaux de tout ce qui est franchise comme toutelafranchise.com, l’Observatoire de la franchise…

LMEF – Qu’est-ce qui fait selon vous, le succès de votre réseau ?

J-E.C-L – Pour plusieurs raisons, c’est un réseau un peu atypique. La première est qu’il s’agit d’un réseau familial, et je veux qu’il reste dans l’esprit où je l’ai créé, c’est-à-dire celui de la franchise aux États-Unis dans les années trente. À l’époque, les franchiseurs ne fabriquaient pas, ils choisissaient les meilleurs fournisseurs pour leur clientèle et c’est ce que nous faisons, avec une particularité supplémentaire qui est que nos franchisés sont autorisés à vendre, avec notre accord bien sûr, et dans des proportions qui n’excèdent pas 30 % de l’offre globale, des produits locaux et régionaux qui ne sont pas sur notre catalogue. C’est ce qui fait notre particularité.

Devanture Délices Lamarque

LMEF – Vous avez créé votre première boutique à Albi en 2011… Il y en a 14 à ce jour.

De quoi êtes-vous le plus fier aujourd’hui ?

J-E.C-L – Le succès a été immédiat. Comme Albi est une ville touristique, des gens sont venus me trouver pour me dire qu’ils aimeraient bien avoir la même dans leur ville. À force de l’entendre, je me suis mis à la modéliser pour en faire un concept qui est sorti en 2013. Une première boutique à Cannes en 2014… Je n’aime pas trop parler de moi mais ce dont je suis le plus fier, c’est peut-être d’avoir permis à certains franchisés qui s’embêtaient dans leur quotidien, d’avoir l’affaire en propre dont ils rêvaient et de s’épanouir dans une ambiance de travail hyper agréable, en gagnant tout à fait correctement leur vie.

LMEF – Avez-vous un message à partager avec les épiciers fins ?

J-E.C-L – Je veux leur dire qu’il faut effectivement, compte tenu de la conjoncture actuelle, continuer à croire en nos épiceries, continuer à croire aux beaux produits, aux produits du terroir, aux produits artisanaux, aux produits français. Et il y a cette phrase que je livre souvent lorsque je discute avec mes franchisés : “Le prix attire le client, la qualité le retient”. Et donc j’ai envie de dire à tous ces épiciers : tenez bon parce qu’on est sur la bonne voie !

www.deliceslamarque.com

 

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.