Epicerie fine, Corinne Frabolot remercie Olivier Roellinger

Article mis en ligne par · 16 janvier 2015

QUIMPERT : Ouverte le 1er mars 2013, l’Épicerie Fine de Corinne Frabolot a d’ores et déjà trouvé son rythme de croisière. 

Fille, petite-fille et arrière-petite-fille de restaurateurs, la jeune femme qui s’est investie dans ce projet avec l’aide de son mari et par passion des bons produits, semble avoir trouvé les bons ingrédients pour convaincre une clientèle hétéroclite de pousser régulièrement la porte de sa boutique située place Terre au Duc. « J’ai apporté aux Quimpérois des références qu’on ne trouvait pas dans la ville, dit-elle, et parfois même dans toute la région. » Dans sa hotte, on trouve en premier lieu les épices d’Olivier Roellinger. Un privilège quand on sait combien le druide de Cancale sélectionne ses diffuseurs. « Nous lui avons écrit, raconte Corinne Frabolot, on lui a laissé le temps de la réflexion puis nous sommes allés à Cancale. Le fait que nous soyons issus du milieu de la restauration et que notre projet ne porte pas que sur des beaux packaging a joué en notre faveur. » Les épices Roellinger boostent aujourd’hui encore la boutique. Corinne en est consciente et s’attache à être à la hauteur en complétant son offre avec des produits de grande qualité sélectionnés auprès d’une vingtaine de fournisseurs. « Lorsque je choisis un fournisseur, précise-t-elle, je m’efforce de sélectionner chez lui le plus de références possibles. » Dans la marque Kalios, par exemple, elle propose non seulement les huiles d’olives grecques, mais aussi les olives Kalamata ou les fruits à coques. 

Nos clients sont en quête de nouveautés. Et si elle n’est pas fermée aux beaux flacons (Château d’Estoublon) – « à condition que le produit nous plaise » – l’Épicerie Fine de Quimper aime par dessus tout, mettre en avant le travail de producteurs passionnés, à l’image des miels d’Alain Rey(Les Ruchers du Pays Blanc) qui sont venus compléter ses rayons récemment. « Nos clients sont en quête de nouveautés, constate Corinne et je m’efforce de présenter un nouveau produit chaque mois. Avec une exigence qui porte autant sur la qualité des ingrédients que sur l’état d’esprit du producteur. Pour illustrer son propos, Corinne cite volontiers la Compagnie Bretonne du Poisson dont elle apprécie la démarche. « Cette entreprise joue la carte de la saisonnalité au niveau de la pêche et indique sur ses boîtes le nom du bateau, le port du débarquement… Ce sont des « marqueurs » qui plaisent beaucoup à la clientèle. »

Même constat pour les biscuits apéritif au Comté 24 mois & Poivre de Sichuan proposés par la Biscuiterie des Vénètes et la Fromagerie de Kérouzine. « On pousse son caddie toute la semaine mais quand il s’agit de se faire plaisir avec des produits d’exception, on vient chez moi, se réjouit Corinne Frabolot. Ma démarche : écrémer pour satisfaire cette demande, trouver les petits trésors gustatifs qui viendront compléter un panier qui se situe entre 20 et 30 €, produits de cave compris. » Un panier qui risque fort d’augmenter en cette fin d’année puisque l’Épicerie Fine quimpéroise s’est équipée d’un petit meuble réfrigéré (intégré dans les rayonnages) qui lui permet désormais de proposer à sa clientèle du caviar (Kaviari) et des truffes fraîches.

Contact
12 Place Terre au Duc – 29 000 – Quimper
Tél. 02 98 10 02 51

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.