Epicerie fine Nuances Terroirs : une même enseigne pour deux indépendants

Article mis en ligne par · 16 janvier 2015

Baugé : Profitant de la douceur angevine et d’un patrimoine architectural joliment préservé, la petite ville de Baugé, ancienne sous-préfecture du Maine-et-Loire de 3 700 habitants, s’applique à tirer un profit touristique de ses attraits. 

En deux ans, deux labels sont venus récompenser ses efforts : « Plus beaux détours de France » et « Cité de caractère ». Pour Nuances Terroirs, l’épicerie fine créée par Damien Tremblais en 2009, c’est un atout qui compte. « Surtout avec la crise économique qui a fait baisser le nombre des visiteurs étrangers, précise le commerçant. Grâce à son dynamisme, notre ville accueille aujourd’hui de plus en plus de touristes français. » Suffisamment en tout cas pour faire de ce commerce une affaire rentable pouvant afficher un panier moyen entre 30 et 40 € et une vraie identité régionale.

« Dans ma gamme d’épicerie (50 % du CA de la boutique), raconte Damien Tremblais, il y a 70 % de produits régionaux. » On y trouve aussi bien des terrines (La Cochonnaille d’Olivier) que des confitures (Les Délices de Flo), des biscuits (La Maison du Sablé), des poires tapées (Reine de Touraine), du chocolat (Chocolaterie Cochet) ou encore des bières rares comme La Piautre, brassée par La Fabrique des Bières d’Anjou à La Ménitré. Même le thé est fourni par une entreprise familiale basée à Angers – Gourmandises à Volon’Thé – qui importe directement ses thés et a créé, en partenariat avec la maison Cointreau (Angers), une spécialité régionale appelée Douceur Angevine, à base de thés noirs, orange douce et Cointreau. La célèbre liqueur ne figure pas pour autant au rayon des spiritueux de la boutique. « Parce qu’elle est vendue en grandes surfaces », commente Damien Tremblais qui propose à sa clientèle une liqueur comparable élaborée depuis 1920 à Saumur : le Royal Combier. 

Optimiser les coûts : Reposant sur cinq piliers forts et complémentaires (l’épicerie sèche, le thé, le café, le vin et les spiritueux) déployés sur une soixantaine de mètres carrés, la boutique baugeoise se démarque pleinement avec une offre équilibrée qui semble plaire à tout le monde et notamment aux entreprises, puisque pas moins de 1 000 coffrets cadeaux ont été vendus l’an passé. Un chiffre qui laisse rêveur et permet de déceler quelques tendances comme celles des spiritueux qui représentent avec les bières, à peu près 10 % du chiffre d’affaires de la boutique.

« Cela marche de mieux en mieux commente Damien Tremblais, surtout les rhums avec deux marques dominantes (Diplomatico et Don Papa) mais aussi les rhums arrangés qui sont plutôt sucrés et plaisent à une clientèle jeune. »

Pour son développement futur et bien que les murs ne soient pas extensibles, Damien se verrait bien proposer une offre fromagère complémentaire avec sa cave. Reste à savoir où placer le meuble… La dernière originalité de ce commerce est d’avoir une enseigne commune avec une autre boutique située sur le même département, à Beaufort-en-Vallée.

« Le nom de Nuances Terroirs nous appartient à tous les deux, précise Damien Tremblais, mais nous sommes restés indépendants. Ensemble, nous avons choisi de fédérer nos commandes et notre stock en proposant à nos fournisseurs un seul point de livraison. » Une idée astucieuse qui permet d’optimiser les coûts et présente un autre axe de développement puisque la porte n’est pas fermée à un éventuel nouveau candidat désireux (toujours sur la région) de rejoindre les boutiques de Baugé et Beaufort.

Contact
Nuances Terroirs
4 rue Georges Clémenceau – 49 150 Baugé
Tél. 02 41 82 83 45

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.