dsc_4067-modifiercopyabonfils

Épicerie fine de l’année 2022

Corinne et Raphaël Puddu voient récompensé leur grand professionnalisme

Si le dossier présenté par A Muredda à Porto-Vecchio a séduit l’ensemble du jury, c’est principalement pour l’engagement de Corinne et Raphaël Puddu qui ont fait de leur commerce ouvert en 2016, un petit modèle du genre.

Excentrée du centre-ville mais située sur la route de la montagne, cette épicerie qui fait parking commun avec trois autres commerces est très accessible, même aux personnes à mobilité réduite car de plain-pied. Depuis 2016, il fait le bonheur de Corinne et Raphaël Puddu: “c’est un commerce, nous raconte Corinne Puddu, mais avant tout c’est un endroit où l’on veut que les gens se sentent bien, avec un côté familial, où l’on discute, on se retrouve, on échange… Il est important que quand les clients rentrent, ils comprennent qu’ils vont être bien accueillis, qu’ils vont pouvoir prendre le temps de choisir ce qui leur fait plaisir. On joue vraiment là-dessus et on veut pouvoir engager l’échange avec toutes les classes sociales. Quelqu’un qui n’a pas forcément les moyens d’aller dans une épicerie sera orienté vers des produits qui ont un coût beaucoup moins important que d’autres afin qu’il puisse se faire plaisir, même occasionnellement. C’est bon parce que cela nous permet de tisser des liens d’amitié. Cette année, on a revu tous nos touristes et ils sont contents parce qu’ils ont vu l’article qui parlait de notre prix.”

PRODUITS CORSES ARTISANAUX ET DE SAISON

En reprenant cette boutique de produits corses qui existait depuis déjà quatre ans, le couple – natif de la ville – savait qu’il y avait un marché à prendre puisqu’il n’existait alors qu’une seule épicerie fine à Porto-Vecchio. Il a donc fait le choix de se laisser guider par sa passion : Raphaël, qui est très bon bricoleur, s’est occupé des travaux (et aussi de la compta !) Et Corinne de la décoration et la communication. Ouverte à l’année du lundi au samedi, A Muredda propose des produits corses artisanaux de saison, la charcuterie et le fromage étant proposés à la vente en pièces entières et à la coupe mais également en plateau. On y trouve aussi des produits artisanaux non corses, mais uniquement en produits secs.

ON PENSE AGRANDISSEMENT…

La boutique qui s’étend sur 130 mètres carrés pour 2 500 références, accueille ses clients avec un canapé qui dès l’entrée donne le ton : quelques jouets sont à la disposition des enfants, de la lecture pour les adultes. C’est également l’endroit où se partage un café lors d’une discussion avec les clients ou un fournisseur. La caisse se trouve tout à côté, en face des spiritueux et champagnes (le panier moyen à 75 € leur doit beaucoup) tandis que thés et tisanes sont situés face à l’entrée. Au menu, 60 % de produits corses – duchesse, Alexia Santini, Valentini, A Muresca, Ottavi, Marquiliani, Valicella, domaine clos Canarelli, Callysthé, Mavela… – et 40 % d’ailleurs que l’on retrouve dans l’allée centrale. Au fond de la boutique : l’espace charcuterie et fromage ainsi que la chambre d’affinage vitrée. La trancheuse est utilisée pour la préparation des commandes en charcuterie ou fromage ; le billot pour la préparation des grosses pièces de charcuterie (prisuttu – jambon sec) et viandes fraîches en hiver : filet mignon, côtes plates et pancetta fraîche. Dans les armoires réfrigérées en libre-service : plateaux de charcuteries, fromages en tranches, yaourts, brocciu, pâtes fraîches bio… L’activité est soutenue et cinq personnes en vivent aujourd’hui. Ce qui permet au couple de penser agrandissement, ne serait-ce que pour développer le coin spiritueux, créer un espace de dégustation opérationnel et vendre davantage de chocolat au détail. Un partenariat exclusif enfin avec un restaurant très réputé de spécialités corses, permettra sous peu la commercialisation de leurs plats cuisinés stérilisés (veau aux olives, tripes…).

Bruno Lecoq

DES RÉACTIONS TRES POSITIVES POUR LES ÉPICIERS FINS DE L’ANNÉE

“Nous avons eu  un  article  dans  corse  Matin  et  il  a  été  repris sur Facebook et Instagram, ensuite on a fait des publications  et  des  stories  sur  les  réseaux  sociaux.  Les réactions ont été très importantes au niveau du nombre, très positives, et les gens se sont montrés agréablement surpris : on s’était inscrits dans le secret ; ni nos clients et ni notre personnel n’étaient au courant et ça a fait l’effet d’une bombe, d’une grosse  joie.  Ces réactions sont la  plus  belle  des  récompenses  :  tout  le  monde  apporte  sa  pierre  à  ce  prix.  L’impact le plus important, c’est la publication dans la presse locale qui a permis à des gens qui  ne  nous  connaissaient  pas  de  nous  découvrir.  Des clients qui ne passaient pas  devant  chez  nous,  qui  ne  connaissaient pas l’existence de la boutique ou bien, s’ils la connaissaient, n’osaient pas franchir la porte…”

A MUREDDA

ROUTE DE L’OSPEDALE 
LIEU-DIT ARUTOLI 20137 PORTO-VECCHIO
tél. 06 22 07 80 76
www.amuredda.fr

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Inscrivez-vous à notre newsletter

En validant ce formulaire, j’accepte que mes données soient réutilisées conformément à notre politique de confidentialité. Pour connaître nos mentions légales, cliquez ici.