Épicerie La Réclame : une approche originale

Article mis en ligne par · 28 avril 2017 ·

la reclame

L’Épicerie La Réclame (paris 10) : une approche originale Son licenciement aura duré plus longtemps que prévu mais Isabelle Plaisance, ex-styliste dans la mode, a mis à profit ce contretemps professionnel pour bien mûrir sa reconversion. D’abord pour s’assurer qu’elle avait fait le bon choix – celui de l’épanouissement personnel -, ensuite pour affiner son concept et trouver un local (34 rue des Petites Ecuries). « J’y ai sérieusement pensé à partir de 2012, confie la commerçante, mais je n’ai pu me libérer qu’en 2014 et disposer des fonds propres qui m’ont permis de trouver mon local, en juillet 2015. » L’idée de base était claire : Isabelle souhaitait ouvrir une épicerierestaurant proposant des produits frais choisis dans les régions qu’elle connaissait bien. « Ma mère est Suisse, j’ai vécu en Franche-Comté et à 16 ans, je suis partie m’installer avec ma famille en Toscane. Ces trois terroirs pouvaient aisément se marier les uns aux autres tout en résumant une histoire personnelle. Enfin, aller à la source dans les régions de mon enfance comportait aussi l’avantage d’un moindre travail… »

Un produit phare : le florin
À l’ouverture, La Réclame affiche donc nettement la couleur entre apéritif, brunch et piquenique. Avec un produit phare, le florin, petit pain revisité originaire de la région de Bologne dont Isabelle transforme la recette à sa façon. « L’idée dit-elle, est que ce petit pain soit au centre de ma boutique, en le vendant sur place en tant que tel et en l’utilisant comme support dans ma cuisine. » Son florin a l’allure d’un blini rehaussé d’une jolie fleur stylisée, il est moelleux mais croustillant une fois passé au toaster et il offre la particularité de pouvoir se trancher facilement pour être farci d’ingrédients aussi bien sucrés que salés. Isabelle l’accommode avec tous les produits qu’elle vend sur ses étagères, à commencer par les charcuteries et les fromages. Et c’est un succès. En revanche, l’approche apéritive a été revue. « J’ai dû m’adapter rapidement, précise la commerçante, en fonction de ce que les clients attendaient. J’avais prévu de servir des apéritifs sur place en fin de journée, mais la clientèle plutôt familiale du quartier n’a pas suivi, préférant de loin venir acheter en boutique, de quoi réussir un apéritif à la maison. »

La petite restauration pour lancer l’affaire
Davantage lieu de petite restauration au début – 80 % du chiffre d’affaires – La Réclame est vite portée par une belle renommée. « À l’heure du déjeuner, les 18 places sont prises d’assaut, commente tout sourire Isabelle et nous assurons pratiquement un deuxième service. Pour la vente à emporter (de 7 à 11,50 € de dépense moyenne), les clients font la queue ! »

En investissant en priorité sur la partie restauration, Isabelle Plaisance a donc suivi le chemin inverse de la majorité des épiceries fines, mais n’a pas abandonné son projet de base pour autant. « Avec le vin qui fonctionne très bien, dit-elle, les ventes de l’épicerie fine représentent désormais environ 30 % du chiffre d’affaires. Je vais à présent m’attacher à développer ces ventes complémentaires en recontactant les fournisseurs que j’avais mis de côté, faute de budget. »

Du chocolat suisse et d’autres produits originaires de ses régions fétiches vont s’ajouter prochainement aux noisettes du Piémont déjà omniprésentes dans les recettes de la maison. En suivant le même principe gagnant qui consiste à mettre en recettes les ingrédients destinés à être vendus séparément sur les étagères.

La Réclame : 34 rue des Petites Écuries 75010 Paris. Tél. 01 42 26 24 57 – www.lareclame-epicerie.com

 

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer