Les épiceries fines et le bio – Résultats de notre enquête exclusive

Article écrit par · 18 octobre 2017 ·

Cette enquête exclusive a été menée durant l’été auprès de 300 professionnels de l’épicerie fine et revendeurs de produits gourmets. Le Monde de l’Épicerie Fine tient à remercier sincèrement toutes les personnes ayant répondu à nos questions en ligne. Que faut-il retenir de cette enquête ?

Le premier enseignement qui ressort de cette enquête est la montée en puissance des produits bio dans l’offre des épiceries fines. Depuis une dizaine d’années en effet, le marché du bio a connu une progression à deux chiffres, tous circuits confondus. Il était logique que les professionnels de l’épicerie fine accélèrent le mouvement pour répondre à une prise de conscience et à une demande de plus en plus forte chez les consommateurs, notamment ceux de la nouvelle génération. En 2014, à l’occasion d’une enquête de notre magazine, seules 68 % des épiceries fines déclaraient alors commercialiser des produits bio. Elles sont 94 % aujourd’hui.

Le deuxième enseignement réside dans la forte demande des clients sur toutes les catégories majeures de l’épicerie fine et les produits peu transformés pour lesquels la notion de terroir et la qualité gustative de l’ingrédient sont primordiaux. Les familles les plus recherchées des clients sont les vins, les thés et les cafés. À côté de ces valeurs sûres, les conserves, les terrines et les tartinables voire le frais, pourraient prendre une plus grande place dans l’offre de produits biologiques.

Le dernier point qui ressort de ces résultats est la timidité, voire la résistance de certains professionnels vis-à-vis des produits bio. Il faut se rendre à l’évidence : le bio n’est plus une mode ou une tendance. C’est devenu un mouvement de fond qui est parti pour durer, si l’on en croit les prévisions pour la décennie à venir.

Pour vous épiciers fins, il y a donc une vraie réflexion à mener sur la sélection et la construction de votre assortiment, afin de répondre aux attentes clients en matière de bio et optimiser au mieux votre espace de vente. Bio défi, non ?

L’enquête en chiffres

1. Vendez-vous des produits certifiés bio dans votre magasin ?
LE BIO EST PRÉSENT DANS LA QUASI-TOTALITÉ DES ÉPICERIES FINES
94 % des professionnels interrogés vendent des produits bio. Désormais, rares sont les magasins à ne plus compter de références bio dans leur offre. L’état d’esprit des épiciers fins vis-à-vis des produits bio a rapidement évolué en quelques années.

2. Quelle part représentent les produits bio dans l’ensemble de votre gamme ?
LE BIO NE TRIOMPHE PAS ENCORE
Les résultats sont contrastés. Les produits bio pèsent moins de 10 % de l’offre chez la moitié des professionnels interrogés. Chez 31% des sondés, la part du bio oscille entre 10% et 30% de la gamme.
Pour 19% des épiceries fines, ce chiffre dépasse les 30%. Parmi ceux-ci, il y a de vrais aficionados du bio (7%) qui ont choisi de consacrer plus de 50% de leur gamme au bio.

3. Cette part est-elle en augmentation depuis deux ans ?
SA CROISSANCE NE SE DÉMENT PAS POUR LE PLUS GRAND NOMBRE
Ces deux dernières années, la part du bio a grimpé chez 61 % des personnes ayant répondu à l’enquête. Ce chiffre montre bien la montée en puissance de la consommation de produits bio, y compris dans les épiceries fines.

4. Votre chiffre d’affaires est-il en augmentation depuis deux ans grâce à votre gamme bio ?
LE BIO EST UN LEVIER DE CHIFFRE D’AFFAIRES
Corollaire de la question précédente, le chiffre d’affaires de 71 % des professionnels interrogés a augmenté grâce au bio. Une incitation à franchir le pas pour les épiceries fines encore hésitantes.

5. Quelles sont les trois familles de produits où le bio est le plus représenté dans votre offre ?
VINS ET ALCOOLS, THÉS ET HUILES : LE TIERCÉ GAGNANT.
Les vins et les boissons alcoolisées sont les familles de produits les plus présents dans l’offre bio.
Ils sont ainsi cités une fois sur deux. Thés, huiles et confitures reviennent ensuite le plus souvent dans les réponses, devant les boissons non alcoolisées, le café, les biscuits et les produits frais.

6. Les produits bio profitent-ils d’une mise en avant particulière dans votre magasin ?
LE BIO EST BIEN MIS EN VALEUR EN ÉPICERIES FINES
Dans les trois quarts des boutiques, une attention particulière est portée à la mise en avant des produits bio. Il n’est plus rare de voir des petits corners bio dans les épiceries fines, voire clairement une orientation totalement biologique.

7. Pourquoi avez-vous référencé des produits bio dans votre magasin ?
POUR RÉPONDRE À LA DEMANDE DES CLIENTS
C’est d’abord pour s’adapter à la demande de leur clientèle que les épiciers fins proposent des produits bio. Nombre d’entre eux font confiance au bio, car ils trouvent que ces produits sont bons et de qualité. Enfin, les convictions personnelles sont en bonne place pour justifier ce choix.

8. À quels labels faites-vous confiance ?
LA CERTIFICATION AB LOIN DEVANT
Le label AB est un gage de confiance pour plus de la moitié des professionnels ayant répondu à cette question. Loin derrière, Ecocert, Demeter ainsi que les AOC , AO P et IGP sont les labels les plus cités. AB est le signe distinctif le plus connu réservé à l’agriculture biologique. Ce logo français peut être utilisé de manière facultative, le label bio européen représenté par une feuille constituée d’étoiles étant le seul obligatoire.

9. La demande de votre clientèle en produits bio a-t-elle augmenté sur les deux dernières années ?
LE MARCHÉ DU BIO RESTE DYNAMIQUE
Pour la moitié des sondés, la demande de leurs clients en produits bio est en hausse. Preuve en est que le bio s’est installé dans les assiettes des clients des épiceries fines.

10. Cette demande porte-elle sur une famille de produits en particulier ?
LE VIN ET LE THÉ SONT TRÈS DEMANDÉS
Depuis deux ans, pour ce qui est du bio, les consommateurs qui poussent la porte d’une épicerie fine recherchent davantage les vins, thés ou infusions et les cafés. La demande de fruits et légumes s’est faite aussi plus forte.

11. Sur quoi portent les questions que l’on vous pose le plus souvent sur les produits bio vendus dans votre magasin ?
UNE QUESTION DE GOÛT
Avant d’acheter un produit bio, le client s’interroge avant tout sur son goût. Il compte sur l’expertise de l’épicier fin qui a testé au préalable le produit sur le plan gustatif. Cela confirme que l’épicier est un lien essentiel entre le producteur et le consommateur. L’une des questions les plus posées aux professionnels porte sur le sérieux du label bio.

12. Pensez-vous que la part des produits bio va prendre plus de place dans votre offre produits dans les prochains mois ?
LES ÉPICIERS FINS PARTAGÉS SUR L’ENVIE DE PROPOSER PLUS DE BIO
60 % des professionnels interrogés pensent que le bio aura une part plus importante dans leur offre prochainement, 40 % estiment que non. Ces résultats laissent penser qu’existe encore un certain scepticisme, voire des résistances au phénomène du bio.

13. Si oui, sur quelles familles de produits ?
LES PRODUITS À SUIVRE : THÉS, CONSERVES, VINS ET TARTINABLES
Les épiceries fines qui misent sur le bio voient certains produits prendre de l’importance dans leur offre, à commencer par le thé, les conserves, les terrines et les tartinables.

14. Vous sentez-vous concurrencé par les magasins alimentaires spécialisés dans les produits bio ?
RÉSEAU BIO : UN CONCURRENT DE L’ÉPICERIE FINE
Pour 68 % des épiceries fines, les magasins bio ne sont pas considérés comme une concurrence.

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer