Paris – Le Bel Ordinaire : un premier mois très prometteur

Article mis en ligne par · 12 avril 2017

À la fois épicerie fine et « cave à manger », Le Bel Ordinaire (Paris 10e) est né de l’envie de Cyrille Rossetto et de Sébastien Demorand d’ouvrir au cœur de Paris, une adresse où les plaisirs de la table seraient synonymes de bons et beaux produits, et de convivialité.

Pour mettre leur projet en œuvre, les deux associés ont choisi de voir grand et ont imaginé leur première adresse comme un pavillon témoin qui se développerait en réseau, sur le principe du financement en crowdfunding. Un pari audacieux qui a ici parfaitement fonctionné grâce au parcours des initiateurs, particulièrement crédibles avec d’un côté une expérience dans le monde de l’entreprise et du digital – Cyrile Rossetto – et de l’autre, une compétence reconnue dans le monde des médias (TF1, RTL…) avec Sébastien Demorand. Et c’est sur quelques valeurs clairement énoncées (sincérité, découverte…), que ces deux passionnés sont parvenus à lever en crowdfunding, 542 000 € auprès de 104 actionnaires.

Une gourmandise décomplexée
Le concept – qui n’en n’est pas un dixit les créateurs – a quand même belle allure. On peut le décrire comme une salle de restaurant ou de bistrot avec comptoir, entourée d’imposantes étagères sur lesquelles sont présentés des vins de belle qualité (250 références en bio et nature dans leur majorité) et 266 produits choisis auprès de petits producteurs et artisans, salaisons comprises. « Ce n’est pas un chiffre figé, assure Sébastien Demorand. Nous sommes ouverts et référencerons des nouveautés au gré des rencontres. »

Ouverte depuis un mois, l’adresse a fait le buzz. Porté dans un premier temps par ses souscripteurs actifs – « Certains en ont fait leur quartier général » – puis par la curiosité, Le Bel Ordinaire reçoit une moyenne de 35 couverts par service avec des pics conséquents le samedi, où la maison affiche complet dès 13 h. « On note pour le moment deux types de clientèle, précise Sébastien Demorand. Celle qui vient pour se restaurer simplement en dépensant entre 20 et 22 €, et une clientèle plus avertie qui déjeune ou dîne sur place et achète, soit du vin, soit des produits et dépense en moyenne 45 €. » Les débuts sont donc concluants et les projets de développement toujours dans les tuyaux. Avis aux amateurs et futurs souscripteurs.

Contact
Le Bel Ordinaire
54 rue de Paradis 75010 Paris
www.lebelordinaire

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.