Une nouvelle adresse à Belle-Île-en-Mer

Article mis en ligne par · 25 octobre 2020

Inaugurée le 15 octobre, “Ici on Aime” entend séduire les insulaires autant que les visiteurs de passage. Un joli pari qui, s’il est réussi, permettra à Déborah Painvin – jeune gérante de cette épicerie de poche – de garder son magasin ouvert à l’année. 

Située à Le Palais (Morbihan), port qui permet d’accéder à l’île lorsque l’on vient du continent, entre la place du Marché et une boulangerie qui fonctionne à plein régime, la nouvelle boutique affiche une jolie façade. “Le dernier commerce à avoir occupé cet espace a fermé en 1984 raconte Déborah. C’était un bourrelier qui vendait principalement des matelas. J’ai donc tout refait après avoir tout cassé. Je voulais quelque chose d’élégant mais surtout quelque chose qui me ressemble, qui soit dynamique, souriant. J’ai fait venir un agenceur de Vannes pour m’aider.” De fait, les trente mètres carrés sont aménagés avec efficacité. 

Dix pour cent des produits sont fabriqués à Belle-Île

La nouvelle commerçante n’est pas une inconnue sur l’île où elle est arrivée il y a 18 ans et a épousé un Bellilois. C’est son dernier emploi – assistante commerciale pour la biscuiterie La Bien Nommée – qui lui a donné envie de passer de l’autre côté de la barrière et elle ne le regrette pas. “Les biscuits de La Bien Nommée ne sont vendus qu’en épicerie fine et c’est une famille de commerçants que je connaissais bien. Comme il n’y avait plus d’épicerie fine sur l’île, je me suis dit que le temps était venu de m’investir.” Comme les produits fabriqués sur l’île (10 % de son offre) ne peuvent suffirent à faire vivre un commerce, la commerçante décide d’explorer toute la Bretagne, puis toute la France. Son choix va s’arrêter sur une quarantaine de producteurs dont elle ne sélectionnera pas, faute de place, l’intégralité des catalogues. “Quand on démarre commente-t-elle, ce n’est pas simple de savoir ce qui va plaire aux gens. D’autant que j’ai vraiment envie de toucher tout le monde : les insulaires qui n’ont pas tous de gros moyens, les résidents secondaires qui viennent principalement de grandes villes comme Paris et les touristes de passage, ceux qui viennent passer la journée comme ceux qui séjournent une semaine sur l’île.”

Premiers clients 

La nouvelle boutique a naturellement attiré les premiers curieux, des insulaires et des résidents secondaires qui en raison du couvre-feu ont préféré rester sur place ou sont revenus. L’accueil est bon. Certains produits comme ceux de la fromagerie Beillevaire à Nantes ont même déjà leurs habitués. Déborah s’est donnée une année avant de dresser un premier bilan. “Cela me permettra de vivre toutes les saisons, même si j’ai déjà ma petite idée : j’espère bien travailler à Noël mais je sais que les trois premiers mois de l’année seront difficiles à passer.” Tout dépendra des résidents secondaires dont certains, en prenant racine, pourraient être porteurs de chiffre d’affaires en plus. 

Ici on Aime
11 avenue Carnot
56152 Le Palais – Belle-Île-en-Mer
Tél. 06 87 84 21 86

Le Monde de l’Epicerie Fine – Pourquoi avoir choisi d’appeler votre commerce “Ici on aime” ? 
Déborah Painvin – J’ai choisi ce nom comme support de communication – Ici on aime les bonnes choses, l’apéritif, les produits sains… – mais aussi parce que cela oblige à utiliser le mot aimer, un mot que les gens ont parfois du mal à prononcer. Je trouve ça bien de les y aider.

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.