Naturalia confiante dans la croissance du bio malgré la crise

Article mis en ligne par · 19 juin 2019

Après un exercice 2019 en forte croissance, la chaîne de magasins bio a enregistré une hausse de ses ventes de 40 % pendant le confinement. L’enseigne poursuit son expansion en misant sur les grandes surfaces et développe le click and collect.

L’année 2019 a été excellente pour Naturalia avec une croissance de 11,7 % de son chiffre d’affaires, qui a atteint 320 millions d’euros sous bannière (intégrés + franchisés). « C’est deux fois plus que la croissance du circuit des magasins bio spécialisés, souligne Allon Zeitoun directeur général France de Naturalia. L’enseigne a fait mieux que le marché du bio qui a gagné 5,8 % en 2019. Les ventes de Naturalia en e-commerce ont progressé de 24 % en 2019, avec une pointe à +36 % sur la livraison à J+1 en Île-de-France, où sont implantés près des deux-tiers de ses points de vente.

Du boom de confinement aux incertitudes économiques

La filiale de Monoprix (groupe Casino) a ouvert 21 magasins l’an dernier et compte désormais 209 points de vente. Une vingtaine d’ouvertures de magasins sont prévues en 2020, dont plus de la moitié en franchise. 40 % d’entre elles se feront sous l’enseigne Naturalia Marché bio. Lancé  en avril 2019 à Brétigny-sur-Orge, ce nouveau concept a été déployé avec succès à Bayonne, aux Angles et à La Réunion. Allon Zeitoun se réjouit du succès de ce format de point de ventes plus grand, situé en périphérie, avec des rayons traditionnels et un drive : « Le bilan des magasins Naturalia Marché bio est très bon. Ce modèle fonctionne extrêmement bien. »

A l’instar d’autres enseignes bio, Naturalia a connu une accélération de son activité pendant le confinement. Le panier moyen a augmenté de 70 % et l’enseigne annonce avoir recruté de nombreux nouveaux clients durant cette période. Depuis le déconfinement, l’activité a ralenti même si « les ventes sont toujours très fortes, largement au-dessus des objectifs prévus avant la crise ». Le directeur général de Naturalia affiche sa sérénité pour le second semestre de 2020 et pour 2021, en dépit des incertitudes : « Nous avons l’espoir que l’engouement pour le bio, qui s’est accru durant le confinement, perdure dans les mois qui viennent mais on ne sait pas ce que sera l’impact de la crise économique sur nos clients. »

Renforcement des produits locaux et des marques propres

La sortie de la crise sanitaire conduit Naturalia à affirmer des tendances ou à adapter ses pratiques tant au niveau de la distribution que de l’offre. L’heure est au renforcement de l’omnicanal avec l’annonce du passage de 40 à 60 magasins avec le click & collect et de 1 à 4 drives. Le made in France, notamment pour l’approvisionnement en  fruits et légumes, a été conforté pendant le confinement. L’attachement à la filière France et au local restera un marqueur fort de l’enseigne, dont 89 % des fournisseurs sont des TPE/PME françaises.

Naturalia, sensible à la question du pouvoir d’achat qui va devenir encore plus présente dans la société et les médias, développera une gamme baptisée les Essentiels, regroupant 150 produits à plus petits prix. Le sans-emballage et le vrac étaient jusqu’à présent des points clés de l’offre de Naturalia. L’enseigne est ainsi passée de 140 à 200 produits en vrac. Mais, la crise sanitaire a quelque peu modifié les habitudes de consommation.. « Malheureusement, la crise du Covid-19 a plutôt tendance à inciter les gens à se retourner vers l’emballé, regrette Allon Zeitoun. C’est à nous de travailler pour pousser le vrac et pour rassurer les clients. »

Ronan Le Flecher

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.